Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Jean-Baptiste Rivoire : L’Élysée (et les oligarques) contre l’info. Recension

16 mars 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Jean-Baptiste Rivoire : L’Élysée (et les oligarques) contre l’info. Recension

Jean-Baptiste Rivoire : L’Élysée (et les oligarques) contre l’info. Recension

Temps de lecture : 2 minutes

Jean-Baptiste Rivoire a été rédacteur en chef adjoint de Spécial investigation (2009/2016) sur Canal+, où il était également représentant du SNJ-CGT. Il a créé fin 2021 un site d’information indépendant sur internet, Off investigation. Son livre est publié aux éditions Les liens qui libèrent.

Un livre informé et plein de bonne volonté

Rivoire écrit bien et il écrit sur une bonne base doc­u­men­taire. 382 pages ser­rées et beau­coup de notes. Plac­ardisé plusieurs années à Canal+, il a eu du temps pour men­er son enquête qui four­mille d’anecdotes. Citons en vrac, l’affaire Cécil­ia Sarkozy longtemps cachée par la caste médi­a­tique, des chapitres savoureux sur Mimi Marc­hand, la peo­ple pro­tégée (et pro­tec­trice) du cou­ple Macron, le réc­it de l’espionnage de François Ruf­fin par Bernard Arnault, l’affaire Benal­la, les palin­odies autour des déc­la­ra­tions suc­ces­sives de Ziad Takied­dine, il y a matière à rire comme à pleur­er, plus à pleur­er quand même.

Un livre conforme à la doxa médiatique

L’enfer est pavé de bonnes inten­tions dis­aient nos grands-mères. L’auteur con­firme l’adage. Ses bonnes inten­tions sont sans doute par­faites, mais on con­state qu’il n’est jamais sor­ti de son cocon libéral lib­er­taire, net­te­ment plus lib­er­taire pour ce qui le con­cerne. Il s’extasie sur l’humoriste Thomas VDB, un des purs exem­ples du comique autorisé et se sent sol­idaire de Yann Barthès « tal­entueux héri­ti­er de l’esprit Canal+ », sans voir que celui-ci con­dense le pire de la société du spec­ta­cle : la morgue, le vide, le faux, une trilo­gie de notre époque nar­cis­sique et individualiste.

Dans une dis­ser­ta­tion clas­sique, la note finale pour­rait être : de bons développe­ments, mais vous êtes hors-sujet. Vous n’avez pas traité de l’absence de plu­ral­isme idéologique des médias, de l’esprit sec­taire et replié sur lui-même d’une grande par­tie de la pro­fes­sion, de l’entre-soi des rédac­tions, des liens étroits entre la majorité des oli­gar­ques et l’idéologie libérale-lib­er­taire, il n’y a pas un mot sur les cen­sures des GAFAM ; dom­mage, à revoir, nous relirons la nou­velle copie avec bienveillance.

Jean-Bap­tiste Rivoire, L’Élysée (et les oli­gar­ques) con­tre l’info, un plaidoy­er pour la lib­erté d’informer, Les Liens qui libèrent, 2022 ; 9.90€