Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
INA : notes de taxi d’Agnès Saal, partie émergée de l’iceberg ?

5 juin 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | INA : notes de taxi d’Agnès Saal, partie émergée de l’iceberg ?

INA : notes de taxi d’Agnès Saal, partie émergée de l’iceberg ?

Les affaires concernant la présidence de l’INA, qu’il s’agisse des déboires d’Agnès Saal ou de ceux de Mathieu Gallet, son prédécesseur, sont loin d’être terminées.

Mise en cause pour ses 41 000 € de frais de taxis alors qu’elle dirigeait l’INA, voici qu’Agnès Saal est sus­pec­tée d’avoir égale­ment fait un usage immod­éré de taxis, pour des motifs non exclu­sive­ment per­son­nel de sur­croît, lorsqu’elle était direc­trice générale du Cen­tre nation­al d’art et de cul­ture Georges-Pom­pi­dou (CNAC) entre 2007 et 2014. De son côté, Math­ieu Gal­let se retrou­ve visé lui-aus­si par une enquête prélim­i­naire pour « favoritisme ». Ouverte par le par­quet de Paris, l’enquête con­cerne des con­trats passés entre 2010 et 2014, lorsqu’il était à la tête de l’I­NA et fait suite à un sig­nale­ment du min­istère de la Cul­ture, qui a trans­mis une « série d’éléments (…) sus­cep­ti­bles d’être irréguliers au regard des règles encad­rant l’attribution des marchés publics ».

C’est Anti­cor, une asso­ci­a­tion d’élus et de citoyens con­tre la cor­rup­tion, qui avait déposé une plainte con­tre X, s’é­ton­nant par ailleurs que le min­istère de la Cul­ture n’ait pas saisi le par­quet suite aux révéla­tions du Canard Enchaîné sur le sujet.

D’après le jour­nal satirique, le min­istère de l’É­conomie avait décelé des « irrégu­lar­ités » dans plusieurs marchés publics passés sous la prési­dence Gal­let, sans aucune mise en con­cur­rence, dont l’un passé avec la société Balis­es, présidée par Denis Pin­gaud… actuel con­seiller en com­mu­ni­ca­tion de Math­ieu Gal­let à Radio France.

Voir notre infographie de Radio France

Dessin : © Mila­dy de Win­ter pour l’Ojim

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.