Accueil | Actualités | Médias | Radio France : Mathieu Gallet était déjà dépensier à l’INA
Pub­lié le 2 avril 2015 | Éti­quettes : , ,

Radio France : Mathieu Gallet était déjà dépensier à l’INA

Le Canard enchaîné vient de sortir de nouvelles révélations sur le très dépensier Mathieu Gallet.

Déjà au cœur d'une polémique sur les frais de rénovation de son bureau, le prix de son conseiller en communication ou encore ses sièges auto, le président de Radio France est de nouveau sous le feu des critiques après les révélations de l'hebdomadaire satirique sur ses dépenses lorsqu'il était président de l'INA.

Selon le Canard Enchaîné, ce dernier aurait dépensé plus d'un million d'euros en frais de conseil et 125 000 euros pour rénover ses bureaux (déjà) à l'INA. M. Gallet aurait ainsi engagé six cabinets différents de consultants de 2010 à 2014, dont la plupart sans mise en concurrence préalable.

Mardi 31 mars, le président de Radio France a fait part de son intention de porter plainte contre ces « allégations diffamatoires ». Ce dernier s'est dit « déterminé à poursuivre sa mission de transformation de Radio France » malgré une « campagne de déstabilisation particulièrement violente » contre lui. Il « conteste les informations mensongères publiées par le Canard enchaîné daté du 1er avril 2015 ».

« Parmi elles, l'accusation selon laquelle des contrats auraient été conclus [...] sans mise en concurrence est particulièrement grave », ajoute-t-il. Et d'affirmer que les contrats ont « fait l'objet de procédures de mise en concurrence, conformément à la législation applicable et aux règles internes de l'Institut ». Pour conclure, il invite « l'INA, qui dispose de tous les éléments à ce sujet » à « bien vouloir apporter le démenti le plus ferme à ces allégations ».

Voir notre infographie de Radio France

Crédit photo : ninagovpl via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This