Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Majelan de Mathieu Gallet, après Radio France du beau monde et des sous

24 février 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Majelan de Mathieu Gallet, après Radio France du beau monde et des sous

Majelan de Mathieu Gallet, après Radio France du beau monde et des sous

Accueil | Veille médias | Majelan de Mathieu Gallet, après Radio France du beau monde et des sous

Majelan de Mathieu Gallet, après Radio France du beau monde et des sous

24 février 2019

Il y a presque un an, début mars 2018, le sémillant Mathieu Gallet, ancien protégé de Frédéric Mitterrand, était brutalement débarqué de Radio France par décision du CSA et sous pression d’Emmanuel Macron. La raison officielle en était une condamnation pour favoritisme lorsque l’intéressé était président de l’INA. Une raison officieuse y voyait un règlement de comptes d’Emmanuel Macron, ulcéré que Mathieu Gallet n’ait pas démenti fermement les rumeurs d’une liaison entre eux. Nous ne trancherons pas. Mathieu Gallet – qui n’avait pas démérité à Radio France – retrouve ses amours radiophoniques en lançant Majelan, une société de production de podcasts audios.

Le podcast audio nouvel Eldorado ?

Cer­taines jeunes pouss­es se sont déjà cassées les dents sur ce nou­veau marché. Ain­si Pas­cale Clark avec son Box­sons que nous vous présen­tions en août 2017 n’a pas validé son mod­èle économique et a mis fin à son expéri­ence. De même l’américain Buz­zfeed a aban­don­né la pro­duc­tion de pod­casts tout en fer­mant ses bureaux en France.

Pour­tant, tout le monde se pré­cip­ite sur ce nou­veau mode d’expression. Le pod­cast cor­re­spond bien au nou­veau mode de con­som­ma­tion des médias : où je veux, quand je veux, sur le matériel que je veux. Plus la peine d’écouter RTL sur ma radio entre 12h30 et 13h, je peux écouter les infor­ma­tions dans le train sur mon télé­phone quand j’en ai le temps.

La presse s’y est mis, Le Parisien investit dans le nou­veau média, Le Figaro trans­met déjà cer­tains édi­to­ri­aux par cette voie et annonce de nou­veaux con­tenus. Des agences spé­cial­isées se créent pour reven­dre du con­tenu aux médias ou pro­duire en pro­pre, tel Maje­lan avec un J et un seul L, société de Math­ieu Gal­let qui a séduit quelques investis­seurs de poids.

Majelan, des hauts fonctionnaires et des financiers

C’est peu dire que de bonnes fées se sont penchées sur le petit berceau de Maje­lan où Math­ieu Gal­let est asso­cié Arthur Per­ti­coz (source Let­tre A du 19 févri­er 2019). Deux mem­bres du Con­seil d’Etat (Jean-François Dubos et Bernard Spitz), le prési­dent de la FNAC Dar­ty, l’inévitable Xavier Niel, un ban­quier libanais, un action­naire du site de ren­con­tres Tilder, le fonds Idin­vest, manque un raton laveur.

Mais la BPI (Banque publique d’investissements), bonne fée publique, sera au ren­dez-vous pour aider une société qui devrait pro­duire au print­emps 2019 sous forme d’abonnements men­su­els sous sa mar­que comme de pro­duc­tion pour tiers. À tout le moins la bar­que Maje­lan ne man­quera pas de vents favor­ables aus­si bien sur le plan financier que sur celui du riche réseau qui entoure le jeune esquif.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés