Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
François Bazin quitte L’Express et Frédéric Taddeï quitte RT

27 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | François Bazin quitte L’Express et Frédéric Taddeï quitte RT

François Bazin quitte L’Express et Frédéric Taddeï quitte RT

27 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes

La liberté de ton d’un éditorialiste fait partie de son ADN. Il n’informe pas, il commente l’actualité. Mais il peut arriver que le ton déplaise à la politique éditoriale du média, c’est ce qui vient d’arriver à L’Express d’Alain Weill. Ou bien que des évènements extérieurs, la guerre en Ukraine, entraînent un départ (momentané ?), celui de Frédéric Taddeï de RT France.

Sarkozy, mon cher souci

Nico­las Sarkozy se tait, il ferait des déc­la­ra­tions privées plutôt désagréables pour Valérie Pécresse et plutôt sym­pa­thiques pour Emmanuel Macron, mais il ne dit rien publique­ment. Va-t-il désavouer franche­ment Valérie Pecresse et abîmer sa cam­pagne qui n’en a vrai­ment pas besoin ? Va-t-il dire quelques mots sibyllins der­rière lesquels on pour­ra devin­er une ten­dresse pro-Macron ? Les médias se bat­tent pour obtenir les lumières du sphinx soi-dis­ant retraité de la poli­tique mais cour­tisé de toutes parts. Le pre­mier qui obtien­dra un entre­tien béné­ficiera d’un joli scoop. Comme ses con­frères, c’est ce que recherche L’Express, l’hebdomadaire d’Alain Weill.

François Bazin pris à contre-pied

Cette hési­ta­tion de l’ancien prési­dent, entre demi-cri­tique de Valérie Pecresse et demi-sou­tien du Prési­dent sor­tant, c’est ce que voulait soulign­er François Bazin (source Let­tre A) chroniqueur à L’Express depuis févri­er 2020. Un point de vue plutôt réal­iste et con­forme au silence de Nico­las Sarkozy. Mais au même moment le directeur de la rédac­tion Eric Chol négo­cie patiem­ment un entre­tien avec Sarkozy. L’analyse de Bazin pour­rait déplaire à l’ancien prési­dent, elle passe au panier et François Bazin, ancien respon­s­able poli­tique de l’Obs quitte le jour­nal, assumant ses écrits. On ne peut que soulign­er la cor­rec­tion de son atti­tude, pour une fois qu’un jour­nal­iste con­nu respecte la déon­tolo­gie du métier.

Interdit d’interdire de Taddeï suspendu

La chaîne financée par l’État russe avait con­nu de beaux suc­cès en 2020, dus à une présence très forte dans l’actualité des gilets jaunes ce qui a per­mis de porter l’équipe à une cen­taine de jour­nal­istes. Une des émis­sions phares de RT France était sans con­teste Inter­dit d’interdire pro­gram­mée du lun­di au jeu­di à 19h, de Tad­deï. Il avait su créer un ton de grande lib­erté avec des invités de qual­ité et ce charme non­cha­lant qui met les inter­locu­teurs à l’aise.

Il a annon­cé qu’après avoir présen­té une émis­sion spé­ciale à l’occasion de la 47ème édi­tion des César sur Europe 1 il sus­pendait son émis­sion sur RT « par loy­auté avec la France » ajoutant « je ne peux pas con­tin­uer une émis­sion de débat con­tra­dic­toire à par­tir du moment où mon pays se retrou­ve en con­flit ouvert avec la Russie ». Son départ ne sem­ble pas encore défini­tif et dépen­dra sans doute de l’évolution géopoli­tique des jours et semaines à venir. Un peu avant Alain Juil­let s’était égale­ment mis en retrait de la chaîne.

Voir aus­si : Frédéric Tad­deï, l’inclassable. Portrait

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés