Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France Soir, menacé par Roselyne Bachelot, lance un appel contre la censure

20 février 2021

Temps de lecture : 3 minutes

Accueil | Veille médias | France Soir, menacé par Roselyne Bachelot, lance un appel contre la censure

France Soir, menacé par Roselyne Bachelot, lance un appel contre la censure

Accueil | Veille médias | France Soir, menacé par Roselyne Bachelot, lance un appel contre la censure

France Soir, menacé par Roselyne Bachelot, lance un appel contre la censure

20 février 2021

France Soir, le quotidien qui vendait plus d’un million d’exemplaires du temps de Lazareff, est devenu un quotidien en ligne après des rachats successifs. Un quotidien indépendant, assez critique des pouvoirs en place. Assez critique pour que Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, veuille le priver des subventions de la presse généraliste ? Le quotidien réagit vigoureusement via Xavier Azalbert, directeur de la publication du journal dont nous publions la lettre ouverte.

Chers amis,
Un grand mer­ci de votre sig­na­ture. Main­tenant, voici com­ment pou­vez encore agir !
Face à la ten­ta­tive d’intimidation du gou­verne­ment, nous devons être des mil­liers à soutenir France Soir et la lib­erté d’expression.
En pleine crise san­i­taire, nous avons plus que jamais besoin de grandes voix libres et indépen­dantes du Pou­voir et des lobbys.
Je vous remer­cie de trans­met­tre la péti­tion et l’appel urgent de Richard Boutry à tous vous con­tacts email.
Je compte sur vous,
Xavier Azal­bert, directeur de la pub­li­ca­tion de France Soir
PS : voici l’appel com­plet de Richard Boutry, en ver­sion texte

Contre la censure, j’en appelle à une VAGUE GIGANTESQUE de soutien à France Soir

Madame, Mon­sieur,
Souhaitez-vous vivre dans un pays où l’on cherche à étouf­fer les médias indépen­dants et cri­tiques du pouvoir ?
Voulez-vous d’une presse aux ordres, le doigt sur la cou­ture du pan­talon, dirigée par une poignée de mil­liar­daires et dépen­dante des finance­ments de l’État ?
Si la réponse est NON, alors je vous demande d’agir dès main­tenant et de trans­fér­er cette vidéo à tous vos contacts.

Car notre jour­nal 100 % libre et indépen­dant, France Soir est en train de subir de graves pressions.
Ce qu’on nous reproche, c’est unique­ment d’avoir porté une voix libre et alter­na­tive dans cette crise sanitaire.
De fait, avant les autres médias, nous avons dit haut et fort des vérités qui dérangent :

  • Les lim­ites des tests PCR, qui comptent beau­coup trop de « faux posi­tifs », comme l’a dit et répété le Pr Raoult
  • Le risque des masques pour les enfants frag­iles (ce qui a été con­fir­mé par le Con­seil d’État ital­ien, qui a exemp­té récem­ment un enfant vulnérable)
  • Les véri­ta­bles orig­ines de la pandémie, et le rôle très con­tro­ver­sé du lab­o­ra­toire P4 de Wuhan (désor­mais admis par le très respec­té Wash­ing­ton Post);
  • L’efficacité de cer­tains remèdes con­tre la Covid-19, comme la vit­a­mine D ou l’ivermectine, validés par des dizaines d’études scientifiques
  • Les dégâts du con­fine­ment et sa faible util­ité, ce qui a été con­fir­mé implicite­ment par le refus d’Emmanuel Macron de reconfiner

Sur la plu­part de ces sujets, les médias clas­siques ont fini par nous don­ner rai­son, ou com­men­cent à le faire.

Mais à force de dire avant tout le monde ces vérités qui dérangent, nous avons subi d’énormes pression :

  • La chaîne YouTube nous a cen­suré pen­dant 10 jours, nous pri­vant d’une source essen­tielle de médiatisation ;
  • Une cabale de grands médias comme France Info, 20 Min­utes et Libéra­tion s’est abattue sur France Soir, avec l’accusation invraisem­blable de « complotisme »

Et pour couron­ner le tout, le 29 jan­vi­er dernier, la min­istre de la Cul­ture Rose­lyne Bach­e­lot a demandé à ce que soit réex­am­iné le cer­ti­fi­cat offi­ciel qui recon­naît que France Soir comme organe de presse.
Même le jour­nal Le Parisien a recon­nu qu’avec cette annonce, « cer­tains dénon­ceront à coup sûr une cen­sure ».

C’est la pres­sion de trop, et c’est pourquoi je vous demande de sign­er d’urgence la grande péti­tion de sou­tien à France Soir, pour soutenir le plu­ral­isme et la lib­erté d’expression.

Ces pres­sions et attaques sont d’autant plus choquantes que France Soir ne reçoit aucune sub­ven­tion publique, ce qui garan­tit son indépen­dance totale vis à vis du pouvoir.
Il faut savoir qu’un jour­nal comme l’Humanité a reçu près de 4 mil­lions d’aide directe rien qu’en 2017.La même année, Libéra­tion a reçu près de 3 mil­lions d’euros d’aide directe, Le Monde et l’Opinion env­i­ron 1 million.

C’est d’autant plus choquant que les 4 jour­naux dom­i­nants sont tenus par 4 mil­liar­daires : Bernard Arnaud (Le Parisien), Patrick Drahi (Libéra­tion), Serge Das­sault (Le Figaro) et Xavier Niel (Le Monde)… et ces 4 jour­naux se parta­gent un tiers des aides directes publiques à la presse !

Au total, comme l’a révélé Medi­a­part, « sept mil­liar­daires et une banque empochent à eux seuls 49 % des aides publiques ». Cette con­san­guinité est un prob­lème pour la lib­erté des médias en France, le plu­ral­isme et l’esprit critique !

Et je ne compte pas les 6 mil­liards d’euros qui finan­cent directe­ment les médias publics comme France Inter ou France 5, qui ont, comme par hasard, vio­lem­ment cri­tiqué le Pr Raoult et soutenu le gou­verne­ment dans la crise sanitaire.

La pen­sée unique des médias en France n’a jamais été aus­si inquié­tante, et c’est pourquoi il est urgent de sign­er notre pétition !

Il faut SOUTENIR France SOIR dès main­tenant, un des rares médias indépen­dants qui favorise le plu­ral­isme, l’esprit cri­tique et la lib­erté d’expression.

Je vous remer­cie de sign­er la péti­tion de sou­tien main­tenant, et de la trans­fér­er à tous vos contacts.

Je compte sur vous,
Richard Boutry

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés