Sale temps pour les jour­nal­istes. Déjà le rachat des titres français du groupe Mondadori/Berlusconi par le groupe Reworld avait fait des dégâts. C’est au tour de France Soir de couler tan­dis que L’Express divise sa rédac­tion par deux avant sans doute de pass­er au tout dig­i­tal, aban­don­nant le papi­er dans un avenir non déter­miné mais qui sem­ble proche.

lire plus