Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Franc-Tireur : les talibans du Président

24 novembre 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Franc-Tireur : les talibans du Président

Franc-Tireur : les talibans du Président

24 novembre 2021

Un Président à la veille de sa probable candidature à une réélection a besoin d’une équipe de snipers pour tirer sur ceux qui voudraient empêcher son entreprise. C’est le rôle de Franc-Tireur, un nouvel hebdomadaire dont le destin est de durer… jusqu’à l’été 2022, fin de la période électorale. Visite guidée du numéro 1.

T’as l’bonjour de Daniel

Daniel, c’est Daniel Kretinsky dont le hold­ing médias CMI édite et finance le jour­nal. Ven­du 2 € en kiosque, la dis­tri­b­u­tion coû­tant env­i­ron 55% de cette somme, restent 90 cen­times pour met­tre en page, imprimer, pay­er les rédac­teurs dont on peut imag­in­er qu’ils ne sont pas rémunérés au tarif pigiste. Autrement dit le jour­nal perd tout ce qu’il veut… ce qui n’a aucune impor­tance pour un pro­duit des­tiné à dur­er quelques mois. D’autant que Daniel Křetín­ský – pro­prié­taire de Mar­i­anne très hos­tile à Macron – fait ain­si une fleur au prési­dent sor­tant, un petit bou­quet qui pour­ra être utile pour les affaires si Emmanuel Macron est réélu. S’il est bat­tu, Mar­i­anne pour­ra être mis en avant, ce qui s’appelle ne pas met­tre tous ses œufs dans le même panier (de crabes).

Voir aus­si : Daniel Křetín­ský, infographie

T’as l’bonjour de l’ours

L’ours en argot jour­nal­is­tique, c’est le car­touche qui indique l’éditeur, la direc­tion de la pub­li­ca­tion, rédac­tion en chef, rédac­teurs etc. Valérie Salomon prési­dente de CMI (venue de Lagardère) est direc­trice de la pub­li­ca­tion, le revenant Christophe Bar­bi­er qui a fail­li enter­rer L’Express est directeur de la rédac­tion, avec Éric Découty (ex Libéra­tion et Mar­i­anne) comme adjoint et le sémil­lant Raphaël Enthoven comme éditorialiste.

Par­mi les rédac­teurs l’ap­prox­i­ma­tive pro­fes­sion­nelle Car­o­line Fourest (qui fait le grand écart avec Mar­i­anne), Jean-Claude Mail­ly, ex patron de FO qui ne signe qu’un court arti­cle pour défendre… les fonc­tion­naires, et même le roi du com­plot anti-com­plo­tiste Rudy Reis­chstadt. Hasard, Reichs­dadt et Fourest sont mem­bres de la com­mis­sion Bron­ner con­tre les « fauss­es informations »…

Barbier et bla et bla et bla

Bla-bla-bla c’est l’éditorial de l’homme à l’écharpe rouge en fin de jour­nal. Le titre en est bien vu, telle­ment l’hebdomadaire sem­ble avoir du mal à rem­plir ses colonnes. Huit pages seule­ment avec un demi-for­mat qui rap­pelle Le 1, des rubriques ciné­ma, théâtre ou livre dont les analy­ses tien­nent en quelques lignes insipi­des, le jour­nal essaie de tenir une ligne « cen­triste » tapant de bons coups sur Zem­mour (ça ne mange pas de pain) et quelques coups sur le wok­isme ou les islamo-gauchistes. Il s’agit sim­ple­ment de servir le prési­dent en coupant les deux morceaux « extrêmes » de l’omelette élec­torale, en gar­dant les per­son­nes âgées effrayées par le Covid, les CSP+, les bobos à trot­tinette et les ayants droit du monde libéral lib­er­taire, sans oubli­er ses div­i­den­des matériels jus­ti­fiés morale­ment par de faux francs-tireurs mais de vrais flagorneurs.

Voir notre vidéo

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés