Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Europe 1, valse des dirigeants et nouvelle grille
Europe 1, valse des dirigeants et nouvelle grille

9 juin 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Europe 1, valse des dirigeants et nouvelle grille

Europe 1, valse des dirigeants et nouvelle grille

Europe 1, valse des dirigeants et nouvelle grille

Alors qu’Europe 1 ne cesse de perdre des parts d’audience et qu’une grève des équipes digitales le 9 avril a encore secoué la rédaction, Arnaud Lagardère a voulu s’engager le 4 juin 2019 en se rendant devant les équipes pour les « rassurer », mais l’avenir s’annonce toujours aussi incertain.

Ventes en cascade

Après la ces­sion de Mez­zo à Canal+/LVMH, la chaine pour enfants Gul­li rejoin­dra le groupe M6 dès que l’Autorité de la con­cur­rence aura validé l’acquisition. Une vente réussie pour la jolie somme de 215M€.

Et les radios ?

Promis, jura, craché : « je ne lâcherai jamais Europe 1 », a déclaré Arnaud Lagardère devant deux cents mem­bres du per­son­nel rassem­blés pour l’occasion. Mais il a été moins affir­matif en ce qui con­cerne Vir­gin et RFM. Il a même con­fir­mé que si « une offre dithyra­m­bique » se présen­tait, elle serait exam­inée, une manière soit de con­forter des dis­cus­sions en cours soit de sus­citer des can­di­da­tures. Selon Le Figaro du 5 juin 2019 TF1 et NRJ seraient déjà intéressés. Mais voilà, les deux radios en cause sont prof­ita­bles alors que Europe 1 perd une bonne trentaine de mil­lions d’euros par an. Ven­dre en même temps la régie pub­lic­i­taire d’Europe 1 rendrait les deux radios encore plus attrac­tives, mais si la régie est ven­due, la chaine qui lui est liée devient de fac­to l’objet d’une deux­ième trans­ac­tion pour l’ensemble.

Les choses ne s’arrangent pas du côté des équipes dirigeantes. Lau­rent Guimi­er en place depuis seule­ment un an était absent ayant fait une mau­vaise chute. Un an comme son prédécesseur Frédéric Schlesinger. Arnaud Lagardère a « recon­nu leur échec », manière de recon­naître qu’ils appar­ti­en­nent au passé et que Guimi­er ne revien­dra pas ou alors pour peu de temps. La grille de la ren­trée s’annonce incer­taine, la mati­nale de Nikos Alia­gas sem­ble en dan­ger tout comme l’émission de Patrick Cohen en fin de semaine. Comme un pro­prié­taire d’équipe de foot­ball qui a de mau­vais résul­tats, Arnaud Lagardère licen­cie les entraîneurs l’un après l’autre et tance les vedettes. Il n’est pas cer­tain que cela sauve de la deux­ième divi­sion ou de la reprise par un grand groupe de médias.

Publicité

Le Néo-féminisme à l'assaut d'Internet

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».