Accueil | Actualités | Médias | Europe 1 ne veut pas « partager » Aphatie avec BFMTV
Pub­lié le 13 janvier 2016 | Éti­quettes : , , , ,

Europe 1 ne veut pas « partager » Aphatie avec BFMTV

Après avoir cumulé le « Grand Journal » de Canal+ en télé et RTL en radio, Jean-Michel Aphatie a commencé l'année 2016 sur les mêmes bases, à Europe 1 et sur BFMTV, où il est apparu déjà quatre fois... avant que la direction de la station ne le rappelle à l'ordre.

Depuis le début de l'année, le journaliste semblait avoir intégré l'équipe des éditorialistes politiques de la première chaîne info de France en apparaissant, entre autres, le 4 janvier dans « BFM Story » ou encore le 10 janvier dans le « 20 heures » de la chaîne.

En août dernier, Aphatie avait déjà été annoncé sur BFMTV. À l'époque, Europe 1 s'était opposé à ce que son éditorialiste partage son temps de travail (et son image) entre la station de la rue François Ier et BFMTV. « Ils m'ont demandé de me consacrer exclusivement à Europe Midi. Nous en avons discuté gentiment avec Denis Olivennes. Il a été clair : 'Je ne souhaite pas que tu ailles sur BFMTV' », avait expliqué l'éditorialiste.

Il faut dire que déjà sur RTL, sa double casquette posait problème. « La direction de RTL a toujours eu un peu d'amertume à devoir me partager avec Canal+. Ce sentiment a toujours existé, en 2006, Axel Duroux avait tenté, en vain de m'interdire de participer quotidiennement au Grand Journal », expliquait le journaliste avant de reconnaître que son image télé avait « fini par supplanter et dépasser » celle de chroniqueur radio.

Pourtant, sur Europe 1, nombreux sont ses confrères qui sont également très présents sur le petit écran : Jean-Marc Morandini, Cyril Hanouna, Maxime Switek, Frédéric Taddeï ou encore Wendy Bouchard. Malgré tout, après que puremedias.com ait annoncé que le journaliste à l'accent du sud interviendrait régulièrement sur le plateau de la chaîne du groupe NextRadioTV, Europe 1 a contacté le site pour lui indiquer que Jean-Michel Aphatie « n'a pas obtenu l'autorisation de la direction » pour ce nouveau rôle télévisuel.

Ainsi, la station ne souhaitant pas « partager son journaliste », celui-ci restera l'exclusivité de la rue François Ier, au grand dam de BFMTV.

Voir notre portrait de Jean-Michel Aphatie

Crédit photo : capture d’écran vidéo Le Républicain Lorrain via Youtube

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This