Accueil | Actualités | Médias | Europe 1 ne veut pas « partager » Aphatie avec BFMTV
Pub­lié le 13 janvier 2016 | Éti­quettes : , , , ,

Europe 1 ne veut pas « partager » Aphatie avec BFMTV

Après avoir cumulé le « Grand Journal » de Canal+ en télé et RTL en radio, Jean-Michel Aphatie a commencé l'année 2016 sur les mêmes bases, à Europe 1 et sur BFMTV, où il est apparu déjà quatre fois... avant que la direction de la station ne le rappelle à l'ordre.

Depuis le début de l'année, le journaliste semblait avoir intégré l'équipe des éditorialistes politiques de la première chaîne info de France en apparaissant, entre autres, le 4 janvier dans « BFM Story » ou encore le 10 janvier dans le « 20 heures » de la chaîne.

En août dernier, Aphatie avait déjà été annoncé sur BFMTV. À l'époque, Europe 1 s'était opposé à ce que son éditorialiste partage son temps de travail (et son image) entre la station de la rue François Ier et BFMTV. « Ils m'ont demandé de me consacrer exclusivement à Europe Midi. Nous en avons discuté gentiment avec Denis Olivennes. Il a été clair : 'Je ne souhaite pas que tu ailles sur BFMTV' », avait expliqué l'éditorialiste.

Il faut dire que déjà sur RTL, sa double casquette posait problème. « La direction de RTL a toujours eu un peu d'amertume à devoir me partager avec Canal+. Ce sentiment a toujours existé, en 2006, Axel Duroux avait tenté, en vain de m'interdire de participer quotidiennement au Grand Journal », expliquait le journaliste avant de reconnaître que son image télé avait « fini par supplanter et dépasser » celle de chroniqueur radio.

Pourtant, sur Europe 1, nombreux sont ses confrères qui sont également très présents sur le petit écran : Jean-Marc Morandini, Cyril Hanouna, Maxime Switek, Frédéric Taddeï ou encore Wendy Bouchard. Malgré tout, après que puremedias.com ait annoncé que le journaliste à l'accent du sud interviendrait régulièrement sur le plateau de la chaîne du groupe NextRadioTV, Europe 1 a contacté le site pour lui indiquer que Jean-Michel Aphatie « n'a pas obtenu l'autorisation de la direction » pour ce nouveau rôle télévisuel.

Ainsi, la station ne souhaitant pas « partager son journaliste », celui-ci restera l'exclusivité de la rue François Ier, au grand dam de BFMTV.

Voir notre portrait de Jean-Michel Aphatie

Crédit photo : capture d’écran vidéo Le Républicain Lorrain via Youtube

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux