Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
De nouveaux formats de télévision alternative ?

29 mars 2021

Temps de lecture : 3 minutes

Accueil | Veille médias | De nouveaux formats de télévision alternative ?

De nouveaux formats de télévision alternative ?

Accueil | Veille médias | De nouveaux formats de télévision alternative ?

De nouveaux formats de télévision alternative ?

29 mars 2021

La question peut sembler provocante, mais l’audience grandissante des chaînes de télévision et de vidéos alternatives témoigne de l’aspiration à une réelle diversité d’information et de culture. Accessibles sur YouTube, de nouveaux médias sortent du cadre étriqué des chaînes de télévision de grand chemin qui, en dépit de leur nombre, brillent par leur conformisme. Revue très subjective de chaînes sur YouTube qui méritent toute votre attention.

Les médias d’information

La chaîne TV Lib­ertés s’est imposée depuis quelques années comme un acteur majeur de l’information alter­na­tive. Out­re le jour­nal d’information quo­ti­di­en, vous y trou­verez des entre­tiens appro­fondis avec des invités sou­vent ostracisés par les médias de grand chemin. Par­mi les nom­breuses émis­sions pro­posées, pour n’en citer qu’une, IMe­dia décrypte chaque semaine de façon déca­pante le traite­ment médi­a­tique de l’information. Les téléspec­ta­teurs ne s’y trompent pas : La chaîne compte à ce jour près de 325 000 abon­nés et cer­taines de ses émis­sions ont une audi­ence considérable.
Coup de cœur : l’interview de Pierre-Antoine Plaque­vent sur son livre sur George Soros.

L’hebdomadaire Valeurs actuelles a pris en compte la nou­velle demande de con­tenus télévi­suels, en par­ti­c­uli­er venant des jeunes. La chaîne VA Plus pro­pose plusieurs types de con­tenus en vidéos : micro-trot­toirs, debunk­ages, grand entre­tiens. Créée depuis peu, la chaîne a déjà près de 100 000  abonnés.
Coup de cœur : un débunk­age sur le soft pow­er de la chaîne qatari Aj+.

Sput­nik France n’est pas qu’un site d’information et ne cache pas ses liens avec la Russie. Ce média pro­pose plusieurs vidéos en ligne : « Lignes rouges », qui fait le point sur les enjeux géos­tratégiques du moment, les chroniques de l’économiste Jacques Sapir, les chroniques de Rachel Mars­den sur le « désor­dre mon­di­al », etc.
Coup de cœur : l’interview de Jean-Yves Le Gal­lou sur l’immigration en Europe.

RT France est une chaîne d’information en con­tinu acces­si­ble sur YouTube. Ses émis­sions sont égale­ment acces­si­bles en dif­féré : « Inter­dit d’interdire », « c’est cash », les nom­breux doc­u­men­taires réal­isés par les jour­nal­istes de la chaîne. En dépit des cri­tiques acerbes d’Emmanuel Macron, la chaîne compte 786 000 abon­nés, preuve s’il en fal­lait d’une soif d’information dif­férente de celle dis­pen­sée par les médias de grand chemin.
Coup de cœur : un reportage sur des femmes Kur­des en guerre con­tre l’État Islamique.

Vin­cent Lapierre ani­me Le Média pour tous, une chaîne en accès gra­tu­it. L’abonnement en for­mule payante per­met d’avoir accès à des con­tenus plus longs. Au menu, inter­views et reportages. Cer­tains ne sont par­fois pas de tout repos, comme lorsque Vin­cent Lapierre se fait cours­er et agress­er par une mil­ice antifas.
Coup de cœur : son reportage en févri­er 2019 sur l’acte 14 des gilets jaunes au cours duquel Vin­cent Lapierre se fait évin­cer vio­lem­ment, ce qui illus­tre le noy­au­tage par­tiel par l’extrême gauche de ce mouvement.

Les OVNIS

Apparue récem­ment, la chaîne Tred pro­pose de cour­tes vidéos sans paroles mais avec des images com­men­tées. C’est court, incisif, engagé et à voca­tion pédagogique.
Coup de cœur : le reportage sur « la vérité sur la vérité sur l’affaire Adama Tra­oré ».

Dans un reg­istre humoris­tique, Le lapin du futur abor­de dif­férents sujets sur un mode ironique. Les erre­ments de la « gauche morale » en font sou­vent les frais.
Coup de cœur : les pro­pos col­lec­tés dans la vidéos  sur « 5 per­son­nal­ités anti Char­lie heb­do sauf en 2015 » sont rétro­spec­tive­ment glaçants.

Les chaînes culturelles

Plusieurs chaînes met­tent en ligne des con­férences et des entre­tiens avec des per­son­nal­ités, comme celle de l’Institut des lib­ertés de Charles Gave et celle de l’ISSEP, l’établissement d’enseignement supérieur dirigé par Mar­i­on Maréchal.

La revue Font Pop­u­laire a égale­ment sa chaîne, ali­men­tée notam­ment par des vidéos issues de soirées en ligne, comme celles sur le Haut Karabakh et l’immigration.

Le Cer­cle Aris­tote pro­pose de nom­breuses con­férences avec des inter­venants sou­vent pas­sion­nants. Les bil­lets d’humeur de Pierre-Yves Rougey­ron sont sou­vent incisifs, par­fois insup­port­a­bles quand il s’en prend avec véhé­mence aux « boomers » et aux identitaires.

La chaîne de la revue Élé­ments regroupe de nom­breuses vidéos des con­tribu­teurs de ce mag­a­zine de haute tenue, sous deux for­mats différents.

Les chaînes « perso »

Pour ne citer que deux chaînes « per­so », ani­mées par des per­son­nes sor­ties de l’anonymat, par­mi les innom­brables présentes sur YouTube, celle de l’ancienne mil­i­tante de la France Insoumise Tatiana Ven­tôse est sou­vent per­ti­nente, en par­ti­c­uli­er quand elle relate son expéri­ence dans son ancien mou­ve­ment politique.

La chaîne de Renaud Camus donne à voir une per­son­nal­ité bien éloignée des clichés dia­bolisant que l’on fait de lui. C’est un homme hum­ble, cul­tivé et attristé par la réal­ité qui s’offrent à nos yeux qui s’exprime devant la caméra.

La chaîne plus récente de Gre­go­ry Roose reçoit des per­son­nal­ités sur un for­mat long, volon­taire­ment sub­jec­tif et décalé. Notre coup de cœur avec l’entretien de la jeune Estelle alias Red­Pill qui s’est fait con­naître sur le réseau social TikTok.

Enfin, l’Observatoire du jour­nal­isme a égale­ment sa chaîne que nous vous invi­tons cor­diale­ment à décou­vrir. Nos récentes pro­duc­tions y sont notam­ment présentées.

Si YouTube n’échappe pas à la cen­sure arbi­traire, ce média n’en recèle pas moins un impor­tant gise­ment de sites à décou­vrir. Une ressource utile en ces temps de con­fine­ment et autres cou­vre feux… avant de tou­jours pos­si­bles interdictions.

NB : Cette liste ne pré­tend pas à l’exhaustivité, nos lecteurs sont vive­ment encour­agés à nous com­mu­ni­quer tout média télévi­suel d’in­térêt que nous auri­ons pu omettre.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés