Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Christophe Barbier invite Renaud Dély à respecter son travail

27 novembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Christophe Barbier invite Renaud Dély à respecter son travail

Christophe Barbier invite Renaud Dély à respecter son travail

Le débat fait rage sur Newsring, le site de Frédéric Taddeï consacré justement à la libre opposition des opinions. Alors que Renaud Dély du Nouvel Observateur avait critiqué la une de L’Express consacrée à l’immigration, Christophe Barbier a tenu à lui répondre.

Car le directeur de la rédac­tion de l’Obs n’y est pas allé par qua­tre chemins à pro­pos de son con­frère et con­cur­rent : « il ne faut pas con­fon­dre l’intérêt com­mer­cial avec un naufrage dans une sorte de pop­ulisme dan­gereux, illus­tré par cer­taines unes récentes, qui vont jusqu’à flirter avec la xéno­pho­bie en stig­ma­ti­sant une com­mu­nauté prise comme bouc-émis­saire. » Et ce dernier de dénon­cer « un cal­cul à courte vue : quand vous faites une cou­ver­ture provo­ca­trice, et que cette une ne cor­re­spond pas au con­tenu du jour­nal, cela se retourne imman­quable­ment con­tre les auteurs de ce tour de passe-passe. Il ne faut pas pren­dre les lecteurs pour des imbé­ciles. Vous pou­vez tromper une fois le lecteur, mais vous ne le roulerez pas dix fois, il fini­ra par ne plus acheter votre mag­a­zine ». Selon Renaud Dély, il ne faut pas chercher à copi­er la presse trash, sinon quoi cela ris­querait de « nuire à la crédi­bil­ité de votre titre » tout en atti­sant « les mau­vais­es pas­sions du pays ».

Christophe Bar­bi­er, inter­rogé par News­ring, a défendu ses posi­tions, esti­mant que « ce que dit Renaud Dély est faux. Ce qui excite la xéno­pho­bie, c’est cette presse parisi­enne – dont Le Nou­v­el Obs est une bonne illus­tra­tion – qui dit aux gens qu’il n’y a pas de prob­lème. Il y a dans la bien-pen­sance ger­manopra­tine, celle des bobos parisiens, une forme d’arrogance qui provoque la xéno­pho­bie de “la France d’en bas”. En posant le prob­lème, en mon­trant qu’on entend ce qu’elle dit (“il y a trop d’immigrés”), et en répon­dant péd­a­gogique­ment, on apporte une réponse plus effi­cace à la xéno­pho­bie, bien plus qu’en prenant des pos­tures morales ».

Coup pour coup, le patron de L’Express ne manque pas de rap­pel­er que le Nou­v­el Obs « a récem­ment fait sa une avec une croix gam­mée. Ils savent bien que cela peut faire fris­son­ner dans notre pays, et ils en jouent. Ils ont d’ailleurs bien ven­du ce numéro… Je ne vais pas leur dire qu’ils flat­tent le néon­azisme en met­tant une croix gam­mée à la une, alors que la croix gam­mée est inter­dite d’exposition! Ils ont fait un tra­vail jour­nal­is­tique, avec un visuel cru. Ils ont bien fait leur tra­vail, mais il faut qu’ils respectent le tra­vail de leurs con­frères ».

Crédit pho­to : Manuguf via Wikimé­dia Com­mons (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

Claude Chollet et l’Observatoire du journalisme (OJIM) ont été mis en examen par le procureur de la République à la demande de Monsieur Ramzi Khiroun, ancien chauffeur et garde du corps de DSK et maintenant porte-parole du groupe Lagardère. La mise en examen porte sur le délit d’injures publiques, susceptible d’une amende de 12.000 € et de dommages et intérêts supplémentaires. La première audience a lieu le 7 octobre. Pour nous aider à nous défendre et à nous développer, rejoignez nos donateurs.

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.