Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Christophe Barbier invite Renaud Dély à respecter son travail

27 novembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Christophe Barbier invite Renaud Dély à respecter son travail

Christophe Barbier invite Renaud Dély à respecter son travail

Accueil | Veille médias | Christophe Barbier invite Renaud Dély à respecter son travail

Christophe Barbier invite Renaud Dély à respecter son travail

27 novembre 2012

Le débat fait rage sur Newsring, le site de Frédéric Taddeï consacré justement à la libre opposition des opinions. Alors que Renaud Dély du Nouvel Observateur avait critiqué la une de L’Express consacrée à l’immigration, Christophe Barbier a tenu à lui répondre.

Car le directeur de la rédac­tion de l’Obs n’y est pas allé par qua­tre chemins à pro­pos de son con­frère et con­cur­rent : « il ne faut pas con­fon­dre l’intérêt com­mer­cial avec un naufrage dans une sorte de pop­ulisme dan­gereux, illus­tré par cer­taines unes récentes, qui vont jusqu’à flirter avec la xéno­pho­bie en stig­ma­ti­sant une com­mu­nauté prise comme bouc-émis­saire. » Et ce dernier de dénon­cer « un cal­cul à courte vue : quand vous faites une cou­ver­ture provo­ca­trice, et que cette une ne cor­re­spond pas au con­tenu du jour­nal, cela se retourne imman­quable­ment con­tre les auteurs de ce tour de passe-passe. Il ne faut pas pren­dre les lecteurs pour des imbé­ciles. Vous pou­vez tromper une fois le lecteur, mais vous ne le roulerez pas dix fois, il fini­ra par ne plus acheter votre mag­a­zine ». Selon Renaud Dély, il ne faut pas chercher à copi­er la presse trash, sinon quoi cela ris­querait de « nuire à la crédi­bil­ité de votre titre » tout en atti­sant « les mau­vais­es pas­sions du pays ».

Christophe Bar­bi­er, inter­rogé par News­ring, a défendu ses posi­tions, esti­mant que « ce que dit Renaud Dély est faux. Ce qui excite la xéno­pho­bie, c’est cette presse parisi­enne – dont Le Nou­v­el Obs est une bonne illus­tra­tion – qui dit aux gens qu’il n’y a pas de prob­lème. Il y a dans la bien-pen­sance ger­manopra­tine, celle des bobos parisiens, une forme d’arrogance qui provoque la xéno­pho­bie de “la France d’en bas”. En posant le prob­lème, en mon­trant qu’on entend ce qu’elle dit (“il y a trop d’immigrés”), et en répon­dant péd­a­gogique­ment, on apporte une réponse plus effi­cace à la xéno­pho­bie, bien plus qu’en prenant des pos­tures morales ».

Coup pour coup, le patron de L’Express ne manque pas de rap­pel­er que le Nou­v­el Obs « a récem­ment fait sa une avec une croix gam­mée. Ils savent bien que cela peut faire fris­son­ner dans notre pays, et ils en jouent. Ils ont d’ailleurs bien ven­du ce numéro… Je ne vais pas leur dire qu’ils flat­tent le néon­azisme en met­tant une croix gam­mée à la une, alors que la croix gam­mée est inter­dite d’exposition! Ils ont fait un tra­vail jour­nal­is­tique, avec un visuel cru. Ils ont bien fait leur tra­vail, mais il faut qu’ils respectent le tra­vail de leurs confrères ».

Crédit pho­to : Manuguf via Wikimé­dia Com­mons (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés