Accueil | Actualités | Médias | « C à vous » : Les Blancs discutent, les Noirs font la cuisine selon Rokhaya Diallo
Pub­lié le 3 novembre 2015 | Éti­quettes : , , , , ,

« C à vous » : Les Blancs discutent, les Noirs font la cuisine selon Rokhaya Diallo

Nouvel épisode dans la racialisation à outrance du débat. Après le rapport du CSA sur la « surreprésentation » des blancs à la TV, le constat similaire de la présidente de France Télévisions et la sortie virulente d'une pigiste du Bondy Blog contre la « caste blanche » des médias, c'est au tour de Rokhaya Diallo d'apporter son grain de sel.

Invitée dans les « Grandes Gueules » de RMC lundi 2 novembre, la militante « antiraciste » s'en est pris à l'émission « C à vous » sur France 5. Jugeant que la télévision n'était « pas aux couleurs de la France », celle-ci estime que l'émission présentée par Anne-Sophie Lapix est un exemple parfait de ce constat.

« C'est encore plus marquant dans une émission comme "C à vous" où on voit que, finalement, il y a une personne d'origine maghrébine et une personne noire, mais ils font la cuisine pendant que les blancs parlent de politique », a-t-elle déclaré, suscitant aussitôt l'ire de ses interlocuteurs. « En terme de symbolique, ça dit quand même des choses sur la place qu'on réserve aux minorités en France », a-t-elle ajouté.

Une vision des choses qui n'a pas manqué de faire réagir aussi bien les personnes présentes lors de l'émission que les internautes. En effet, ces derniers rappellent justement que la « personne noire » en question, Babette de Rozières de son nom, est un chef cuisinier étoilé et reconnu, et qu’elle est présente dans l'émission, non pas pour sa couleur de peau mais pour ses qualités de cuisinière.

Reste à savoir si les partisans de la racialisation du débat, en vogue ces dernières semaines, sont tout simplement paranoïaques ou si une volonté réelle de souffler sur les braises de la guerre civile est à l’œuvre...

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This