Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Libération : la « caste blanche » doit laisser sa place dans les médias

29 octobre 2015

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Libération : la « caste blanche » doit laisser sa place dans les médias

Libération : la « caste blanche » doit laisser sa place dans les médias

29 octobre 2015

Temps de lecture : 3 minutes

Le 25 octobre sur le site de Libération, Widad Ketfi, pigiste au Bondy Blog, a publié une tribune délirante et racialisée à outrance dans laquelle elle préconise tout simplement d’imposer des quotas aux médias en matière de « diversité » afin que la « caste blanche » laisse sa place.

Citant le fameux rap­port du CSA, qui esti­mait récem­ment qu’il y avait trop de blancs dans les médias, la jour­nal­iste se demande com­bi­en de temps il fau­dra pour que « les médias ressem­blent aux Français » (mais les Français ressem­blent-ils vrai­ment à ce que croit Mme Ket­fi ?) Selon le CSA en effet, 14 % des per­son­nes présentes à l’écran sont « perçues comme non blanch­es ». Et ce n’est vis­i­ble­ment pas assez…

Ain­si, selon la « pigiste » du Bondy Blog, les jour­nal­istes en place « peinent à laiss­er leur place pour per­me­t­tre au cycle de la vie de suiv­re son cours »… Mais qu’est-ce que « le cycle de la vie » ? Doit-on com­pren­dre que le cycle naturel de la vie con­duit inévitable­ment à un rem­place­ment de pop­u­la­tion ? Une chose est sûre, Widad Ket­fi a l’air d’y croire.

Et celle-ci d’es­timer que « les médias les plus repliés sur eux-mêmes sont en réal­ité les médias clas­siques », avant de se livr­er à une dia­tribe hal­lu­ci­nante sur la « caste blanche, riche, parisi­enne, digne héri­tière » qui « domine les médias main­stream ». Aurait-on imag­iné un tel con­stat avec des pro­pos sim­i­laires pour évo­quer la « caste noire » dans le foot­ball ou la « caste juive » dans la finance ? À l’heure où le sim­ple fait de rap­pel­er que le peu­ple français est, anthro­pologique­ment et his­torique­ment, de « race blanche » fait scan­dale, il est per­mis d’en douter.

Pour­suiv­ant dans la racial­i­sa­tion, Ket­fi con­state qu’il n’y a « aucun jour­nal­iste noir à Libéra­tion, à peine plus au Monde, où les jour­nal­istes non blancs se comptent sur les doigts d’une main. Idem pour Medi­a­part. » Et celle-ci de soulign­er la « moin­dre vis­i­bil­ité des rappeurs noirs, arabes et gitans dans les médias de masse »... com­prenne qui pourra.

Aus­si, la jour­nal­iste regrette que « les minorités, plus large­ment représen­tées sur BFMTV, ne sem­blent tou­jours pas avoir d’impact sur la ligne édi­to­ri­ale de la chaîne ». Reste à savoir quel impact ces derniers sont cen­sés avoir sur la ligne de la chaîne. Cet « impact » doit-il être for­cé­ment dif­férent de celui d’un jour­nal­iste « blanc » ? La ques­tion reste en sus­pens, comme bien d’autres soulevées par cet arti­cle inquiétant…

En guise de con­clu­sion, notre tri­bun, dénonce un « réflexe néo­colo­nial » (les Français colons dans leur pro­pre pays ?), juge que les quo­tas sont aujour­d’hui « une néces­sité » et qu’il faut tout sim­ple­ment les « impos­er ». « Ce que les entre­pris­es ne font pas, il faut que la loi l’impose », affirme-t-elle. Même con­stat pour Amirouche Laî­di, mil­i­tant asso­ci­atif : « Les quo­tas vont devenir incon­tourn­ables si on veut éviter une crise majeure. Il faut impos­er les objec­tifs à attein­dre car le sim­ple volon­tarisme n’est pas efficace. »

En somme, dans l’e­sprit de ce jeune rédac­teur du Bondy Blog, l’enjeu est tout trou­vé : les médias n’ont « d’autre choix que de com­pos­er avec nous ou nous finirons par les rejeter, telle une mau­vaise greffe qui ne prend pas… ». Le pro­jet est désor­mais affiché, en toute décon­trac­tion, dans les lignes d’un grand quo­ti­di­en grand pub­lic : les blancs s’ef­faceront ou seront rejetés naturelle­ment. Ain­si l’ex­ige le « cycle de la vie ». Il y a évidem­ment une hypothèse que n’envisage pas cette char­mante racial­iste : que les Blancs un jour per­dent patience.

Voir notre dossier sur le Bondy Blog, la banlieue parle aux bobos

Crédit pho­to : ninikas / Shutterstock.com

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés