Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Bernard Arnault étend son empire médias avec le groupe Challenges
Bernard Arnault étend son empire médias avec le groupe Challenges

10 novembre 2020

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Bernard Arnault étend son empire médias avec le groupe Challenges

Bernard Arnault étend son empire médias avec le groupe Challenges

Bernard Arnault étend son empire médias avec le groupe Challenges

Qui a peur du grand méchant loup Bernard Arnault ? Pas Claude Perdriel lui va lui céder 40% de son groupe.

Perdriel, 94 ans et presque toutes ses dents

Claude Per­driel, mon­sieur sani­broyeurs (qui ont fait sa for­tune) songeait déjà à sa suc­ces­sion en 2016 et avait déjà cédé L’Obs au groupe Le Monde en 2014 . Soucieux de parte­nar­i­ats, il s’était curieuse­ment rap­proché du groupe Renault avant que l’éviction de Car­los Ghosn ne mette fin à ce parte­nar­i­at début 2020.

Un groupe de jolie taille mais en pertes constantes

Le groupe Chal­lenges out­re le titre éponyme c’est aus­si His­to­ria, L’Histoire, Sci­ences et Avenir, des titres gérés de manières plus ou moins indépen­dantes mais qui sont des­tinés à être regroupés. Un regroupe­ment qui génèr­era des économies et per­me­t­tra à un nou­v­el investis­seur de ren­tr­er au cap­i­tal. Le groupe qui per­dait 4M€ en 2018, plus ou moins autant en 2019, aug­mentera son déficit en 2020 de manière sig­ni­fica­tive, peut-être pas loin du dou­ble, d’où la néces­sité d’un nou­v­el actionnaire.

Bernard, troisième fortune du monde et empereur des médias

Bernard Arnault (source Let­tre A) pren­dra 40% du cap­i­tal de la nou­velle entité. On dit que le groupe Arnault a été préféré au groupe Le Monde de Xavier Niel, qu’importe Niel est le gen­dre d’Arnault ils devraient s’y retrou­ver. D’autant que le trio Perdriel/Arnault/Niel ne cache pas son affec­tion pour Emmanuel Macron. On souhaite à Claude Per­driel de devenir cen­te­naire, mais s’il n’y arrive pas le can­di­dat au rachat des 60% restants est tout trou­vé. On peut même imag­in­er que la clause d’achat de l’actionnaire majori­taire est d’ores et déjà signée. Bon appétit Messieurs !

Voir le por­trait de Claude Per­driel.

Rediffusion estivale

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».