Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bernard Arnault étend son empire médias avec le groupe Challenges

10 novembre 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Bernard Arnault étend son empire médias avec le groupe Challenges

Bernard Arnault étend son empire médias avec le groupe Challenges

Qui a peur du grand méchant loup Bernard Arnault ? Pas Claude Perdriel lui va lui céder 40% de son groupe.

Perdriel, 94 ans et presque toutes ses dents

Claude Per­driel, mon­sieur sani­broyeurs (qui ont fait sa for­tune) songeait déjà à sa suc­ces­sion en 2016 et avait déjà cédé L’Obs au groupe Le Monde en 2014 . Soucieux de parte­nar­i­ats, il s’était curieuse­ment rap­proché du groupe Renault avant que l’éviction de Car­los Ghosn ne mette fin à ce parte­nar­i­at début 2020.

Un groupe de jolie taille mais en pertes constantes

Le groupe Chal­lenges out­re le titre éponyme c’est aus­si His­to­ria, L’Histoire, Sci­ences et Avenir, des titres gérés de manières plus ou moins indépen­dantes mais qui sont des­tinés à être regroupés. Un regroupe­ment qui génèr­era des économies et per­me­t­tra à un nou­v­el investis­seur de ren­tr­er au cap­i­tal. Le groupe qui per­dait 4M€ en 2018, plus ou moins autant en 2019, aug­mentera son déficit en 2020 de manière sig­ni­fica­tive, peut-être pas loin du dou­ble, d’où la néces­sité d’un nou­v­el actionnaire.

Bernard, troisième fortune du monde et empereur des médias

Bernard Arnault (source Let­tre A) pren­dra 40% du cap­i­tal de la nou­velle entité. On dit que le groupe Arnault a été préféré au groupe Le Monde de Xavier Niel, qu’importe Niel est le gen­dre d’Arnault ils devraient s’y retrou­ver. D’autant que le trio Perdriel/Arnault/Niel ne cache pas son affec­tion pour Emmanuel Macron. On souhaite à Claude Per­driel de devenir cen­te­naire, mais s’il n’y arrive pas le can­di­dat au rachat des 60% restants est tout trou­vé. On peut même imag­in­er que la clause d’achat de l’actionnaire majori­taire est d’ores et déjà signée. Bon appétit Messieurs !

Voir le por­trait de Claude Per­driel.

Derniers portraits ajoutés

Claude Askolovitch

PORTRAIT — Claude Askolovitch débute sa car­rière à Sci­ences et Vie Économie puis entre à RFO avant d’être engagé au Matin de Paris. Fin 1987, il rejoint Europe 1 puis devient reporter à l’EDJ et à Marianne.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.