Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Renault et Perdriel remettent de l’argent dans Challenges

3 février 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Renault et Perdriel remettent de l’argent dans Challenges

Renault et Perdriel remettent de l’argent dans Challenges

Accueil | Veille médias | Renault et Perdriel remettent de l’argent dans Challenges

Renault et Perdriel remettent de l’argent dans Challenges

3 février 2019

Nous avons déjà parlé en avril 2018 de la prise de participation de Renault dans Challenges (Historia, l’Histoire, Sciences et Avenir, Challenges, la Recherche) pour occuper les futurs conducteurs des voitures autonomes. Malgré les déboires judiciaires de Carlos Ghosn au Japon, Renault continue sa route et réinvestit dans le projet Challenges, tout comme Claude Perdriel co-actionnaire.

Augmentation des effectifs et du budget

Claude Per­driel a en effet décidé d’investir dans la vente au numéro de Chal­lenges, ce qui va faire per­dre de l’argent au groupe – 2 mil­lions d’euros – mais devrait per­me­t­tre un retour à l’équilibre en 2021. Le jour­nal présen­tera désor­mais une dou­ble Une, avec la mise en valeur de deux dossiers, l’un de prox­im­ité, l’autre d’enquête ; cinq jour­nal­istes seront embauchés (ils seront donc 60) et des efforts faits sur la pro­mo­tion des ventes avec un bud­get de 1.2 mil­lions d’euros. L’opération com­mencera en avril 2019.

L’objectif fixé est d’augmenter la pag­i­na­tion de 10%, les ventes au numéro de 40%, c’est-à-dire de 8 à 11.000 exem­plaires par semaine. Chal­lenges est actuelle­ment dif­fusé à 202.500 exem­plaires, en baisse de 2,42% sur un an.

Renault à 45% du capital

En décem­bre 2018, une aug­men­ta­tion de cap­i­tal de 5 mil­lions d’euros, souscrite par Renault à hau­teur de 2,25 mil­lions d’euros, a été passée – la part de Renault dans Chal­lenges atteint désor­mais 45%. Claude Per­driel assure avoir le sou­tien de la direc­tion et du con­seil d’administration de Renault, bien que selon la Let­tre de l’Audiovisuel, la frag­ili­sa­tion de la vice-prési­dente exéc­u­tive de Renault, Mouna Sepheri, mise en cause sur sa rémunéra­tion, « entrav­erait toute déci­sion opéra­tionnelle » sur le devenir de l’alliance. Cepen­dant Renault a démen­ti les infor­ma­tions de la Let­tre de l’Expansion qui avançait un départ prochain de l’intéressée.

« Nous avons le sou­tien de Renault à tous les niveaux. Les admin­is­tra­teurs ont voté sans souci l’augmentation de cap­i­tal », a annon­cé Claude Per­driel dans une con­férence de presse. En par­al­lèle, Claude Per­driel a aus­si réaf­fir­mé sa foi dans le papi­er : « Je crois au papi­er car plus per­son­ne ne pour­ra gag­n­er de l’argent dans la mesure où les GAFA nous piquent 80% des recettes publicitaires ».

Voir aussi

Claude Per­driel

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés