Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Attentats : « Ruquier a invité un criminel à venir commenter son crime »

16 novembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Attentats : « Ruquier a invité un criminel à venir commenter son crime »

Attentats : « Ruquier a invité un criminel à venir commenter son crime »

Est-il pertinent d’interroger, au lendemain des attaques terroristes de Paris, les tenants de la bien-pensance politico-médiatique ?

Ceux-là même qui n’ont pas mesuré les dan­gers liés à l’ap­pli­ca­tion stricte de leur idéolo­gie ? Pour Jonathan Sturel, auteur d’un arti­cle sur la ques­tion sur le site Le Brévi­aire des patri­otes, l’émission en direct de same­di soir, sans pub­lic mais avec un grand nom­bre d’in­vités, « n’aura été qu’une ten­ta­tive lam­en­ta­ble de sauver le dis­cours padamalagamiste et vivrensembliste ».

« Lec­ture émue du mes­sage d’un foot­balleur sur “la richesse de la mix­ité”, sem­piter­nel baratin d’un Mélen­chon qui appelle à ne pas tomber dans l’islamophobie, rap­pel par Moix de la néces­sité de ne pas cliv­er la société », tel aura été le triste spec­ta­cle pro­posé aux téléspec­ta­teurs selon le site.

Same­di, Lau­rent Ruquier, en bon tauli­er d’un écosys­tème totale­ment décon­nec­té du pays réel, a ain­si prou­vé qu’il invit­erait, et ce quoi qu’il arrive, les mêmes per­son­nal­ités, ceux qui parta­gent « cette sur­dité con­tagieuse » ayant pour con­séquence de « les avoir ren­dus inca­pables de prévenir les dan­gers, de s’y pré­par­er ; plus encore d’y répon­dre », ajoute M. Sturel.

En résumé, « en don­nant la parole à ceux qui ont ren­du pos­si­ble cette société mul­ti-con­flictuelle (…) et en leur per­me­t­tant qui plus est de con­tin­uer à défendre leur bilan en toute impunité morale, Lau­rent Ruquier n’a rien fait qu’inviter un crim­inel à venir com­menter son crime », con­clut-il, jugeant que « l’at­ti­tude de Ruquier » est ni plus ni moins « une déc­la­ra­tion de guerre, un affront et une folie politique ».

Crédit pho­to : Natykach Natali­ia via Shutterstock.com

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.

Yann Barthès

PORTRAIT — Avec sa belle gueule et sa décon­trac­tion cor­ro­sive, Yann Barthès est devenu en quelques années le gen­dre idéal de la mère de famille con­seil­lère déco dans le Marais, ou son fan­tasme télé le plus avouable.