Accueil | Actualités | Médias | Attentats : « Ruquier a invité un criminel à venir commenter son crime »
Pub­lié le 16 novembre 2015 | Éti­quettes : ,

Attentats : « Ruquier a invité un criminel à venir commenter son crime »

Est-il pertinent d'interroger, au lendemain des attaques terroristes de Paris, les tenants de la bien-pensance politico-médiatique ?

Ceux-là même qui n'ont pas mesuré les dangers liés à l'application stricte de leur idéologie ? Pour Jonathan Sturel, auteur d’un article sur la question sur le site Le Bréviaire des patriotes, l’émission en direct de samedi soir, sans public mais avec un grand nombre d'invités, « n’aura été qu’une tentative lamentable de sauver le discours padamalagamiste et vivrensembliste ».

« Lecture émue du message d’un footballeur sur "la richesse de la mixité", sempiternel baratin d’un Mélenchon qui appelle à ne pas tomber dans l’islamophobie, rappel par Moix de la nécessité de ne pas cliver la société », tel aura été le triste spectacle proposé aux téléspectateurs selon le site.

Samedi, Laurent Ruquier, en bon taulier d'un écosystème totalement déconnecté du pays réel, a ainsi prouvé qu'il inviterait, et ce quoi qu'il arrive, les mêmes personnalités, ceux qui partagent « cette surdité contagieuse » ayant pour conséquence de « les avoir rendus incapables de prévenir les dangers, de s’y préparer ; plus encore d’y répondre », ajoute M. Sturel.

En résumé, « en donnant la parole à ceux qui ont rendu possible cette société multi-conflictuelle (...) et en leur permettant qui plus est de continuer à défendre leur bilan en toute impunité morale, Laurent Ruquier n’a rien fait qu’inviter un criminel à venir commenter son crime », conclut-il, jugeant que « l'attitude de Ruquier » est ni plus ni moins « une déclaration de guerre, un affront et une folie politique ».

Crédit photo : Natykach Nataliia via Shutterstock.com

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux