Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Aides à la presse 2012/2017 : les grands groupes trustent les aides

31 janvier 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Aides à la presse 2012/2017 : les grands groupes trustent les aides

Aides à la presse 2012/2017 : les grands groupes trustent les aides

Les aides à la presse constituent un maquis presque inextricable : TVA à 2,1%, tarifs postaux, aides au portage, aides au pluralisme, fonds stratégique de développement etc… Benjamin Dormann, dans son indispensable Ils ont acheté la presse (Jean Picollec éd.), les évaluait à plus de deux milliards d’euros en 2013. La Lettre A du 29 janvier 2019 fait un point sur les principaux bénéficiaires de 2012 à 2017.

Dassault, Arnault et Niel/Pigasse en tête

Bien enten­du ce ne sont pas feu Serge Das­sault ou Bernard Arnault ou le cou­ple médias Xavier Niel/Mathieu Pigasse qui ont empoché les aides sur ces six années, ce sont les médias qu’ils con­trô­lent.

  • Médaille d’or : Le Figaro (68,1 M€)
  • Médaille d’argent : Le Parisien/Aujourd’hui en France (64,7 M€)
  • Médaille de bronze : Le Monde (64,5 M€)

Un pre­mier acces­sit pour Ouest-France (49 M€), un deux­ième pour Libéra­tion (47 M€), un troisième pour Bayard/La Croix (43 M€), un dernier pour L’Humanité (30 M€). Ces trente mil­lions d’euros n’auront pas suf­fi au quo­ti­di­en com­mu­niste qui est en redresse­ment judi­ci­aire.

En 2017 Bernard Arnault rafle la mise

Pour la dernière année con­nue (2017), le groupe médias de Bernard Arnault empoche 13,7 M€ devant Sipa/Ouest France (8,9 M€), le groupe Crédit Mutuel et ses neuf titres régionaux (6,5 M€), Le Figaro (6,2 M€), le groupe SFR médias dont nous vous par­lions récem­ment (Libération/ L’Express, 6,1 M€), Le Monde (6 M€) et L’Opinion (2,3 M€).

L’Opinion, journal des grandes fortunes

Le quo­ti­di­en économique représente un cas à part. Financé de manière par­ti­c­ulière­ment opaque par de grandes for­tunes (Arnault encore lui, famille Bet­ten­court, famille Bich, Claude Per­driel) et de grandes entre­pris­es (News­corp, Galeries Lafayette) ses ventes restent très mar­ginales par rap­port aux Échos. La société éditrice vient de lever en 2018 2,6 M€ auprès de ses action­naires. Mieux, le quo­ti­di­en dirigé par Nico­las Beytout annonce une nou­velle aug­men­ta­tion de cap­i­tal de 10 M€. Une aug­men­ta­tion qui voit la mon­tée au cap­i­tal de Rupert Mur­doch et de ses alliés. Au total, le jour­nal aura levé près de 25 M€ pour une dif­fu­sion sans doute mar­ginale mais qui per­met à ses action­naires de dis­pos­er d’une voix dans le con­cert médi­a­tique.

Une pos­ture finale­ment peu dif­férente des entre­pre­neurs qui domi­nent les médias. Leur investisse­ment dans les médias ne représente qu’une part très min­ime de leur activ­ité glob­ale. Abon­dam­ment sub­ven­tion­nés, ils peu­vent se per­me­t­tre des pertes qui sou­vent remon­tent dans les hold­ings et dimin­u­ent ain­si l’impôt sur les sociétés. Un mécan­isme déjà étudié par Jean Stern dans son ouvrage Les patrons de la presse nationale (La fab­rique éd.). Comme dis­ait ma grand-mère on ne prête qu’aux rich­es.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.