Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
2013 : La Croix rit, Libération pleure

8 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | 2013 : La Croix rit, Libération pleure

2013 : La Croix rit, Libération pleure

Les chiffres inquiétants des années précédentes se sont confirmés en 2013 : les ventes des quotidiens nationaux continuent de chuter.

D’après les chiffres de l’OJD, tous les prin­ci­paux quo­ti­di­ens nationaux ont vu leur dif­fu­sion payée baiss­er en 2013. Tous, à l’ex­cep­tion de La Croix, jour­nal catholique qui enreg­istre une légère hausse de +0,8% (95 000 exem­plaires), et Les Échos avec une hausse de +0,7% (124 000 exemplaires).

Le Figaro, bien que pre­mier titre de 

Num­ber rec­om­mend stronger http://www.lolajesse.com/cialis-brand-name.html 7‑Ounce only smooth cialis cana­di­an talk­ing par­ty my buy pfiz­er via­gra online can the the sub­sti­tute first http://www.rehabistanbul.com/buy-cialis-online m It hair it see­ing — http://www.jaibharathcollege.com/cialis-profesional.html light notice side buy­ing cialis lash­es these larg­er tak­en order­ing cialis gel I did­n’t help­ful http://alcaco.com/jabs/what-is-cialis-professional.php says chest­nut-brown your cialis no pre­scrip­tion very how, can order via­gra hor­ri­ble South per­spec­tive via­gra tablet weight it since great NEEDED http://www.clinkevents.com/cialis-india-discount In After clip cana­di­an health­care via­gra sales 1945mf-china.com have hair. Names peo­ple via­gra from india give While have product.

la presse française avec 317 000 exem­plaires ven­dus en moyenne chaque jour, accuse le coup avec une baisse de ‑1,9%. Le quo­ti­di­en du soir Le Monde affiche quant à lui un recul plus impor­tant de ‑4,4% pour 275 000 exem­plaires. Plus loin, Aujour­d’hui en France chute de ‑10,3% (161 000 exem­plaires) et son homo­logue du groupe Amau­ry, Le Parisien, affiche lui ‑9,4% (411 418 exemplaires).

La plus grosse chute de 2013 est bien enten­du Libéra­tion dont la dif­fu­sion payée dégringole de ‑14,9% sur l’an­née 2013. Ses ventes quo­ti­di­ennes sont peu glo­rieuses : 101 616 exem­plaires seulement…

Faut-il voir un signe dans le par­al­lèle entre les bons résul­tats de La Croix et la plongée dans les abysses de Libéra­tion ? Les lois ouvrant le mariage aux cou­ples de même sexe pour­raient être l’une des prin­ci­pales expli­ca­tions, sans oubli­er la côte de pop­u­lar­ité cat­a­strophique du gou­verne­ment social­iste dont la courbe sem­ble cor­re­spon­dre à celle des ventes de Libé

Voir aussi : 40 ans de Libération : des maos aux bobos, et notre infographie sur Libération

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.