A la une
Jean-François Achilli

J.-J. Bourdin a-t-il eu la peau de J.-F. Achilli ?

Télécharger en PDF

Depuis l’interview exclusive de l’ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, en avril dernier par Jean-François Achilli, le journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin ne décolère pas contre son compère de RMCBFM.

Selon les propos recueillis par le Canard Enchaîné d’un proche d’Achilli : « Bourdin est devenu fou. Il n’a pas supporté de ne pas être dans le coup et n’a jamais décoléré. Il a fait la guerre à Achilli et mis une pression énorme sur Alain Weill jusqu’à obtenir sa tête».

Devant ce conflit larvé entre les deux animateurs, la semaine dernière Jean-François Achilli a été « sèchement débarqué par Alain Weill », le PDG de NextRadioTV, le groupe audiovisuel dont BFM et RMC sont les filiales.

Pour Jean-Jacques Bourdin, les allégation du Canard Enchaîné sont fausses, « avec Alain Weill, cela faisait des mois qu’on se disait que Jean-François ne faisait pas l’affaire, et on a décidé de s’en séparer. L’épisode Cahuzac n’a fait qu’ajouter à nos doutes: professionnellement, il aurait pu faire mieux. Et il s’est fait imposer la date, la durée et l’heure de l’interview. » Car l’interview exclusive de l’ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, par Jean-François Achilli, a été montée de toutes pièces par Anne Homel, patronne de la com’ de l’ancien ministre.

Voir aussi : RMC : Bourdin veut également virer Franck Tanguy

Crédit photo : RMC.fr (DR)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook