Adam Michnik

Entretien avec Gilles-William Goldnadel

Télécharger en PDF

[Première diffusion le 30 juin 2016] Rediffusions estivales 2016

Gilles-William Goldnadel a fondé et préside Avocats sans frontières. Ancien secrétaire national de l’UMP chargé des médias, il décrypte régulièrement les errements et les partis pris du service public en particulier de France Inter. Invité régulier du Figarovox et du site néo-conservateur Atlantico, il intervient fréquemment dans l’émission de radio Les Grandes Gueules sur RMC et rédige un billet hebdomadaire pour Valeurs actuelles. Il s’est livré au jeu des questions réponses avec l’Ojim. Sans langue de bois.

Crée en 2012, l’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique (OJIM) est une association loi 1901 dont le but est « d’informer sur ceux qui nous informent ». Intéressé par le monde de l’information, son évolution, son influence mais aussi ses dérives, l’Ojim souhaite donner au public les éléments de compréhension sur la fabrication de l’information et la manière dont celle-ci peut parfois être filtrée ou biaisée. L’Observatoire publie ainsi des brèves au quotidien sur l’actualité des médias, mais aussi sur les petites ou grosses manipulations qu’il débusque, notamment grâce à son réseau de lecteurs qui les lui signale, et qu’il publie après vérification.

Mais l’Ojim constitue également au fil des semaines une ressource de qualité sur le monde des médias avec la mise en ligne d’infographies exceptionnelles sur les grands groupes médiatiques et des portraits complets de journalistes (près de 200 à ce jour) qui permettent de mettre en perspective leur discours généralement présenté comme neutre, et qui ne l’est pas toujours. Enfin, l’Ojim publie des dossiers de fond qui analysent le rôle des médias dans la formation de l’opinion publique. La grande force de l’Ojim réside dans sa liberté totale vis-à-vis des médias et dans son indépendance politique et financière absolue. L’Ojim ne vit en effet que grâce aux dons de ses lecteurs, ce qui lui permet de rétribuer ses rédacteurs et d’obtenir des informations de qualité.

Vidéo

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook