Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Valeurs actuelles filialisé par son propriétaire Iskandar Safa

16 octobre 2021

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Valeurs actuelles filialisé par son propriétaire Iskandar Safa

Valeurs actuelles filialisé par son propriétaire Iskandar Safa

16 octobre 2021

Temps de lecture : 2 minutes

L’hebdomadaire Valeurs actuelles est dans l’actualité, ventes en nette hausse, un groupe de presse bénéficiaire,  condamnation injustifiée après la pseudo-affaire Obono, soutien accentué à Éric Zemmour. L’occasion pour son propriétaire de lui donner un statut particulier… et un peu isolant.

Le groupe Valmonde

Le groupe s’est con­sti­tué par rachats suc­ces­sifs, tout d’abord le navire ami­ral Valeurs actuelles repris au groupe phar­ma­ceu­tique Pierre Fab­re en 2015 en même temps que le men­su­el Spec­ta­cle du monde. Mieux vivre votre argent, racheté à SFR presse en 2017 est un men­su­el pat­ri­mo­ni­al. Enfin La Let­tre de la bourse est une newslet­ter con­fi­den­tielle sur abon­nement (429 € par an) pour un pub­lic professionnel.

Le tout était regroupé dans une hold­ing médias où Safa a tou­jours été majori­taire avec ses deux asso­ciés Charles Vil­leneuve et Éti­enne Mougeotte, décédé début octo­bre 2021 à l’âge de 81 ans et qui avait cédé ses parts avant sa disparition.

Qui est Iskan­dar Safa ?
Iskan­dar Safa, qui est-ce ? deman­dera l’homme de la rue. Fran­co-libanais, Safa est avec son frère Akram pro­prié­taire d’un groupe mon­di­al de con­struc­tion navale. Il a entre autres racheté les Con­struc­tions Mécaniques de Nor­mandie (CMN de Cher­bourg) au début des années 90. Action­naire de pro­jets immo­biliers dans le sud de la France, il est égale­ment investis­seur dans les médias depuis le rachat du groupe Val­monde (Valeurs Actuelles) en 2015 au groupe Pierre Fabre.

Réorganisation en cours

À la place d’une seule société éditrice pour toutes les pub­li­ca­tions, trois sociétés séparées seront créées avec trois directeurs de pub­li­ca­tions dif­férents. Les deux pub­li­ca­tions finan­cières seront sous la houlette de Pas­cal Laroche. Charles Vil­leneuve (action­naire à 15% de Val­monde, les 85% restant sont la pro­priété de Safa) prend la respon­s­abil­ité de la relance de Spec­ta­cle du monde. Enfin Geof­froy Leje­une sera à la fois le directeur de la rédac­tion et de la pub­li­ca­tion de Valeurs actuelles.

Voir aus­si : Geof­froy Leje­une, portrait

Com­ment inter­préter ces change­ments ? Il y avait peu de syn­er­gies entre l’hebdomadaire et les deux titres financiers. Les engage­ments poli­tiques de Valeurs pou­vaient gên­er les investis­seurs. Enfin si – dans le cadre des lois iniques qui nous gou­ver­nent – Valeurs actuelles devait être de nou­veau con­damné, ce serait le seul Geof­froy Leje­une à pay­er les pots cassés, évi­tant toute respon­s­abil­ité pénale à Erik Mon­jalous actuel directeur du groupe.

Leje­une endossera donc la respon­s­abil­ité pénale d’éventuelles futures procé­dures en diffama­tion, rôle qui reve­nait jusqu’à présent à Erik Mon­jalous. Au total, une manœu­vre qui peut per­me­t­tre d’envisager de nou­velles acqui­si­tions, qui can­tonne Valeurs actuelles dans son domaine plus poli­tique, donne plus de champ à Geof­froy Leje­une, tout en lui lais­sant enten­dre que ses nou­velles respon­s­abil­ités ne seront pas sans contrepartie.

Voir aus­si : Col­lec­tion Dés­in­tox, nou­velle brochure : Obono con­tre Valeurs actuelles

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés