Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pourquoi Safa s’offre Valeurs actuelles

24 avril 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pourquoi Safa s’offre Valeurs actuelles

Pourquoi Safa s’offre Valeurs actuelles

24 avril 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Iskandar Safa, propriétaire notamment des Constructions mécaniques de Normandie (CMM) a l’intention de faire de Valeurs Actuelles (Valmonde), en cours de rachat, le porte-drapeau de la droite à deux ans de l’élection présidentielle de 2017.

À par­tir de la ren­trée de sep­tem­bre (la vente sera effec­tive courant juin), le mil­liar­daire fran­co-libanais compte ain­si inve­stir lour­de­ment dans l’heb­do­madaire pour le hiss­er au niveau des autres news­magazines, Le Point, L’Ex­press, Le Nou­v­el obs, et, dans une moin­dre mesure, Mar­i­anne. Pour ce faire, il s’est à nou­veau entouré de deux pro­fes­sion­nels recon­nus des médias, Éti­enne Mougeotte et Charles Vil­leneuve. Ils sont devenus action­naires de la société Prim­in­vest médias, fil­iale du groupe Prim­in­vest, détenu par Iskan­dar Safa. Le pre­mier, directeur de Radio clas­sique, a été vice-prési­dent de TF1 avant de devenir directeur de la rédac­tion du quo­ti­di­en Le Figaro (voir son por­trait). Le sec­ond est lui aus­si un ancien de la chaîne de Mar­tin Bouygues. Out­re leurs com­pé­tences, l’un et l’autre dis­posent d’é­pais car­nets d’adress­es dont Safa compte bien faire prof­iter à sa future acquisition.

Avec moins de réus­site, il s’é­tait déjà asso­cié avec eux dans l’of­fre de reprise du groupe Nice-Matin, for­mulée à la ren­trée de sep­tem­bre 2014. Le tri­bunal de com­merce de Nice lui avait préférée celle des salariés, réu­nis au sein d’une Société coopéra­tive d’in­térêt col­lec­tif. Grâce à l’en­trem­ise de Mougeotte et Vil­leneuve, il a pu cette fois trans­former son souhait en réal­ité en moins de trois semaines. Le duo dis­po­sait de fait d’un solide allié dans la place : Jean-Claude Dassier. Admin­is­tra­teur de Val­monde, le sex­agé­naire est un proche de Mougeotte et de Vil­leneuve, qu’il a côtoyés à TF1. Dassier a ter­miné sa car­rière sur la chaîne en 2009 comme directeur adjoint des programmes.

Désor­mais, Safa tient sa revanche après l’échec de Nice-Matin. Reste à savoir si la ligne offen­sive de l’heb­do­madaire sera main­tenue. Cette dernière, en sor­tant des sen­tiers bat­tus emprun­tés par les autres news­magazines, lui a per­mis de faire explos­er ses ventes depuis 2012. Sous la houlette de son directeur, Yves de Ker­drel, la dif­fu­sion de Valeurs actuelles a encore pro­gressé de 16% en 2014. Le titre a dépassé 110 000 exem­plaires, dont près d’un quart des ventes réal­isées en kiosques. Con­nus pour leurs idées de droite, mais aus­si leur prox­im­ité de l’UMP, Mougeotte et Vil­leneuve, qui a annon­cé leur souhait de main­tenir Ker­drel à la tête du jour­nal, pour­raient être ten­tés d’ar­rondir les angles.

Crédit pho­to : DR

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés