Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Un peu de publicité : n’oubliez pas de vous abonner !
Un peu de publicité : n’oubliez pas de vous abonner !

26 février 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Un peu de publicité : n’oubliez pas de vous abonner !

Un peu de publicité : n’oubliez pas de vous abonner !

Un peu de publicité : n’oubliez pas de vous abonner !

Chers lecteurs, vous suivez peut-être l’Observatoire du journalisme (Ojim) sur internet via les réseaux sociaux. C’est déjà très bien et nous vous en remercions vivement.

L’Ob­ser­va­toire du jour­nal­isme, qui fêtera bien­tôt son dix­ième anniver­saire, est présent sur la plu­part des réseaux soci­aux tra­di­tion­nels : Face­book, Twit­ter, sans oubli­er LinkedIn. Depuis quelques mois, nous expéri­men­tons égale­ment Telegram, la “petite” appli­ca­tion qui monte, avec beau­coup de satisfaction.

Si les algo­rithmes de Face­book ne nous favorisent pas, sans par­ler de leur poli­tique de cen­sure, il en va à peu près de même sur Twit­ter : nous avons fail­li per­dre notre compte et ses quelques mil­liers de fol­low­ers, et n’avons pu le récupér­er qu’en faisant inter­venir notre avo­cat. Quant à LinkedIn, cela reste très mar­gin­al. Enfin, Telegram fonc­tionne bien, mais pour com­bi­en de temps ?

Nous vous invi­tons donc, si ce n’est déjà fait, à rejoin­dre notre liste de dif­fu­sion : c’est gra­tu­it, quo­ti­di­en sauf le week­end (en général, les arti­cles du jour vous sont livrés par email chaque après-midi), et nous ne dépen­dons ni de quel­con­ques algo­rithmes, ni du bon vouloir des censeurs poli­tique­ment cor­rects. C’est ici.

À pro­pos d’indépen­dance vis-à-vis de la cen­sure, nous vous infor­mons que, par mesure de pré­cau­tion, nous allons bien­tôt quit­ter notre hébergeur français (OVH), trop sen­si­ble aux deman­des de cen­sures, pour par­tir – le cœur gros – à l’étranger.

Claude Chol­let
Obser­va­toire du jour­nal­isme (Ojim)

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.