Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Après intervention de notre avocat, le compte Twitter de l’Ojim est rétabli

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

24 novembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Après intervention de notre avocat, le compte Twitter de l’Ojim est rétabli

Après intervention de notre avocat, le compte Twitter de l’Ojim est rétabli

Temps de lecture : 2 minutes

Le pot de terre contre le pot de fer, l’Observatoire du journalisme contre Twitter. Une impossibilité de poster quoi que ce soit à noss 6500 abonnés, une suspension, une lettre de notre avocat, le rétablissement du compte, récit circonstancié.

Le calendrier

  • Le 5 octo­bre 2020, nous sommes « pour des raisons tech­niques » dans l’impossibilité d’accéder à notre compte et à nos 6 512 abonnés.
  • Entre le 5 octo­bre et le 18 octo­bre, nous batail­lons en vain pour accéder au compte.
  • Le 19 octo­bre notre compte est « sus­pendu », sans aucune rai­son spé­ci­fique invoquée.
  • Le même jour nous faisons appel de la sus­pen­sion. Aucune réponse.
  • Le 19 novem­bre notre con­seil écrit à Twit­ter Irlande copie Twit­ter France, pour exiger le rétab­lisse­ment du compte.
  • Le 22 ou le 23 novem­bre 2020, le compte est rétabli.

Les leçons à tirer

Tout d’abord il est utile de pro­test­er con­tre la cen­sure. Les censeurs détes­tent être accusés, voir le dia­logue sur­réal­iste entre le prési­dent de Twit­ter Jack Dorsey et le séna­teur répub­li­cain Ted Cruz devant une com­mis­sion du Sénat améri­cain. Le camp du Bien se veut vertueux, pris les doigts dans le pot de con­fi­ture (vilain pot) de la cen­sure, il a ten­dance à se défiler.

Ensuite, pas d’illusions. Notre compte a été sup­primé sans rai­son, rétabli sans expli­ca­tions et pour­ra être sup­primé demain de même. Soyons atten­tifs, vous pou­vez vous inscrire déjà sur le compte Twit­ter de Claude Chol­let qui retweete tous les doc­u­ments de l’Observatoire mais aus­si et surtout sur Telegram. Nous réfléchissons à d’autres mesures pour nous protéger.

Enfin mer­ci pour ceux qui nous ont man­i­festé leur sou­tien. Nous avons déjà payé une somme ron­delette de frais d’avocat pour notre défense. Pour nous aider, pour nous aimer, con­tre la cen­sure, vous béné­fi­ciez d’un reçu fis­cal de 66%, cliquez ici.

Claude Chol­let
Prési­dent de l’Ob­ser­va­toire du jour­nal­isme (OJIM)

PS : Vous pou­vez trou­ver la let­tre de notre avo­cat ici.