Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Après intervention de notre avocat, le compte Twitter de l’Ojim est rétabli
Après intervention de notre avocat, le compte Twitter de l’Ojim est rétabli

24 novembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Après intervention de notre avocat, le compte Twitter de l’Ojim est rétabli

Après intervention de notre avocat, le compte Twitter de l’Ojim est rétabli

Après intervention de notre avocat, le compte Twitter de l’Ojim est rétabli

Le pot de terre contre le pot de fer, l’Observatoire du journalisme contre Twitter. Une impossibilité de poster quoi que ce soit à noss 6500 abonnés, une suspension, une lettre de notre avocat, le rétablissement du compte, récit circonstancié.

Le calendrier

  • Le 5 octo­bre 2020, nous sommes « pour des raisons tech­niques » dans l’impossibilité d’accéder à notre compte et à nos 6 512 abonnés.
  • Entre le 5 octo­bre et le 18 octo­bre, nous batail­lons en vain pour accéder au compte.
  • Le 19 octo­bre notre compte est « sus­pendu », sans aucune rai­son spé­ci­fique invoquée.
  • Le même jour nous faisons appel de la sus­pen­sion. Aucune réponse.
  • Le 19 novem­bre notre con­seil écrit à Twit­ter Irlande copie Twit­ter France, pour exiger le rétab­lisse­ment du compte.
  • Le 22 ou le 23 novem­bre 2020, le compte est rétabli.

Les leçons à tirer

Tout d’abord il est utile de pro­test­er con­tre la cen­sure. Les censeurs détes­tent être accusés, voir le dia­logue sur­réal­iste entre le prési­dent de Twit­ter Jack Dorsey et le séna­teur répub­li­cain Ted Cruz devant une com­mis­sion du Sénat améri­cain. Le camp du Bien se veut vertueux, pris les doigts dans le pot de con­fi­ture (vilain pot) de la cen­sure, il a ten­dance à se défiler.

Ensuite, pas d’illusions. Notre compte a été sup­primé sans rai­son, rétabli sans expli­ca­tions et pour­ra être sup­primé demain de même. Soyons atten­tifs, vous pou­vez vous inscrire déjà sur le compte Twit­ter de Claude Chol­let qui retweete tous les doc­u­ments de l’Observatoire mais aus­si et surtout sur Telegram. Nous réfléchissons à d’autres mesures pour nous protéger.

Enfin mer­ci pour ceux qui nous ont man­i­festé leur sou­tien. Nous avons déjà payé une somme ron­delette de frais d’avocat pour notre défense. Pour nous aider, pour nous aimer, con­tre la cen­sure, vous béné­fi­ciez d’un reçu fis­cal de 66%, cliquez ici.

Claude Chol­let
Prési­dent de l’Ob­ser­va­toire du jour­nal­isme (OJIM)

PS : Vous pou­vez trou­ver la let­tre de notre avo­cat ici.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.