Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Un nouveau fonds Google va être mis en place
Un nouveau fonds Google va être mis en place

29 avril 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Un nouveau fonds Google va être mis en place

Un nouveau fonds Google va être mis en place

Un nouveau fonds Google va être mis en place

Le fonds pour l’innovation numérique de la presse (FINP), voué à « soutenir le journalisme de qualité » par « la technologie et l’innovation », appelé communément « fonds Google », va bientôt être remplacé un autre dispositif baptisé Digital News Initiative (DNI).

Doté de 150 mil­lions d’eu­ros, ce nou­veau fonds devrait démar­rer dans les prochains mois. Il regroupe huit grands édi­teurs européens : Les Échos (France), le Frank­furter All­ge­meine Zeitung et Die Zeit (Alle­magne), The Finan­cial Times et The Guardian (Roy­aume-Uni), NRC Media (Pays-Bas), El Pais (Espagne), La Stam­pa (Ital­ie), mais aus­si des organ­i­sa­tions telles que l’Euro­pean Jour­nal­ism Cen­tre, le Glob­al Edi­tors Net­work ou encore l’Inter­na­tion­al News Media Asso­ci­a­tion.

Trois axes ont été mis en avant par Google : le développe­ment de pro­duits, le sou­tien à l’in­no­va­tion, ain­si que la for­ma­tion et la recherche. Les dif­férents parte­naires vont ain­si met­tre en place un groupe de tra­vail dans le but d’« accroître le revenu, le traf­ic et le degré d’en­gage­ment » des lecteurs.

Afin de « soutenir l’in­no­va­tion », Google met­tra aus­si, sur trois ans, « à dis­po­si­tion 150 mil­lions d’eu­ros pour des pro­jets met­tant en avant des idées nou­velles dans la pra­tique du jour­nal­isme numérique ». Con­cer­nant la for­ma­tion et la recherche, le géant améri­cain compte égale­ment pro­pos­er aux médias des « développeurs dédiés basés à Paris, à Ham­bourg et à Lon­dres pour tra­vailler avec les salles de rédac­tion » ain­si que « des ressources et des out­ils en ligne repen­sés pour les jour­nal­istes ». D’autres titres seront appelés à rejoin­dre ce parte­nar­i­at par la suite, a pré­cisé Google.

Voir aussi  Quand Éric Le Boucher (L’Opinion) fait sienne la pensée décoloniale

Unique au monde, le fonds Google, mis en place pour faire taire la grogne des édi­teurs quant au pou­voir exor­bi­tant du moteur de recherche sur leur traf­ic, con­stitue une énième sub­ven­tion à des­ti­na­tion de médias en nette perte de vitesse depuis la révo­lu­tion numérique.

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.