Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Stagiaires Ojim : Samuel Laurent, David Perrotin et Tristan Mendès-France candidats
Stagiaires Ojim : Samuel Laurent, David Perrotin et Tristan Mendès-France candidats

1 avril 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Stagiaires Ojim : Samuel Laurent, David Perrotin et Tristan Mendès-France candidats

Stagiaires Ojim : Samuel Laurent, David Perrotin et Tristan Mendès-France candidats

Stagiaires Ojim : Samuel Laurent, David Perrotin et Tristan Mendès-France candidats

Pour faire face à son développement rapide – soyez en remerciés chers lecteurs et encore plus chers donateurs – l’Observatoire du journalisme (Ojim) recherche des stagiaires. Nous avons reçu nombre de candidatures, dont trois ont retenu notre attention en ce premier avril.

Samuel Laurent

Samuel (son por­trait ici) a quit­té les Décodeurs du Monde pour une fonc­tion plus proche de l’investigation. Une can­di­da­ture intéres­sante, mais nous devrons lui sig­naler que l’Observatoire du jour­nal­isme n’a pas eu de finance­ment de Google, con­traire­ment aux Décodeurs et que la rémunéra­tion risque de s’en ressen­tir. Pour amélior­er ses arti­cles passés et à titre d’exercice nous lui fer­ons recopi­er (à la main) la charte de Munich des journalistes.

David Perrotin

David (son por­trait ici) a une tra­jec­toire intéres­sante, de Rue 89, Libéra­tion, le JDD, à Loop­sider puis Medi­a­part. Un stage lui serait béné­fique pour lui éviter de manip­uler des vidéos en accélérant les images ou en com­men­tant à rebours de ce que l’on peut voir sur l’écran. Avec un peu de for­ma­tion éthique, une bonne recrue pour la vidéo.

Tristan Mendès-France

Tris­tan (son por­trait ici) nous apporterait le pres­tige d’un grand nom. Son expéri­ence dans la déla­tion et dans le tarisse­ment des sources finan­cières des adver­saires pour­rait être utile. Enseignant (sans diplôme cor­re­spon­dant) les cul­tures numériques à la Sor­bonne, son réseau poli­tique et com­mu­nau­taire pour­rait être très utile pour notre développe­ment, en par­ti­c­uli­er financier.

Ces trois can­di­da­tures sont à con­sid­ér­er ; toute­fois, nous souhai­te­ri­ons pou­voir pro­pos­er au moins un poste à une femme. Nous seri­ons ravis d’accueillir Sonia Dev­illers (l’Instant M sur France Inter) ou encore – dans un reg­istre plus junior mais promet­teur — Camille Vigogne Le Coat de L’Express. Toute can­di­da­ture, CV et let­tre de moti­va­tion à envoy­er sur stage@ojim.fr

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.