Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Ségolène Royal et Isabelle Attard envisagent de se reconvertir… dans le journalisme

27 juin 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Ségolène Royal et Isabelle Attard envisagent de se reconvertir… dans le journalisme

Ségolène Royal et Isabelle Attard envisagent de se reconvertir… dans le journalisme

Il fut un temps où les politiciens mis au rebut par leurs électeurs ou l’Histoire passaient rapidement le concours d’avocat – voire s’en passaient entre 2012 et 2013 suite à un décret pris pour permettre le recasage express des députés, sénateurs et ministres de la Sarkozie.

Main­tenant, cer­tains, ou plutôt cer­taines se tour­nent vers le jour­nal­isme, ce qui peut inspir­er cer­taines con­sid­éra­tions sur la pro­bité des uns et des autres, surtout après que la presse française dans son ensem­ble ait fait cam­pagne sans aucune retenue, un an durant, pour Macron (voir notre dossier).

Ségolène observatrice

Ain­si Ségolène Roy­al, qui a ren­du le 17 mai les clés de l’E­colo­gie à Nico­las Hulot, ne sera pas min­istre sous Macron. Elle l’a été bien assez, sous Mit­ter­rand, Jospin et Hol­lande – ce dernier ne craig­nait pas le mélange des gen­res en nom­mant son ex-com­pagne. Le 18 mai, dans l’émis­sion de France 5 « C à vous », inter­rogée si elle voulait se recon­ver­tir comme chroniqueuse poli­tique, elle répondait : « Oui, beau­coup. Ah oui. J’observe tout, je vois tout », comme un aver­tisse­ment sans frais pour Macron.

Daniel et Roselyne sont dans un bateau

Europe 1 rap­pelle le lende­main que d’autres respon­s­ables poli­tiques ont déjà franchi le pas, notam­ment l’é­co­lo gauchiste Daniel Cohn-Ben­dit dans la mati­nale de la sta­tion du lun­di au ven­dre­di de 7h56 à 7h58, Rose­lyne Bach­e­lot dans le Grand 8 sur Direct 8 (avec Elis­a­beth Bost et Audrey Pul­var) de 2012 à 2016, puis depuis août 2016 dans 100% Bach­e­lot, un talk­show sur RMC, avec le jour­nal­iste Rémi Bar­ret. Qu’on le com­prenne bien, « Rose­lyne a tou­jours quelque chose à dire, et n’a pas peur de le faire savoir ». Et pour cela, elle repasse les uns après les autres tous les mar­ronniers et les bonnes caus­es de la bien-pen­sance. Sans oubli­er l’ex-prési­dent du Con­seil Con­sti­tu­tion­nel, ancien min­istre de l’In­térieur et haut respon­s­able de l’E­tat Jean-Louis Debré, qui, après avoir ani­mé le théâtre poli­tique pen­dant des années joue depuis octo­bre 2016 les bateleurs télévi­suels sur Paris Pre­mière dans l’émis­sion d’an­i­ma­tion Con­seil d’indis­ci­pline.

Isabelle aussi ?

Ségolène Roy­al en a inspiré d’autres. Par exem­ple Isabelle Attard, député sor­tant de la 5e cir­con­scrip­tion du Cal­va­dos, battue dès le pre­mier tour bien que seule élue sor­tante de gauche en France (elle avait été élue sous la ban­nière d’EELV) à avoir fait l’u­nion des gauch­es autour d’elle puisqu’elle était soutenue par la France Insoumise, le PCF, EELV et le PS. La cir­con­scrip­tion est passée à En Marche via le député Betrand Bouyx, phar­ma­cien, ancien adhérent de l’U­DI.

Elle aus­si se ver­rait bien chroniqueuse sur les chaînes d’in­for­ma­tion, révèle-t-elle à Arrêts sur Images qui l’in­ter­roge sur sa présence hypothé­tique sur BFM-TV : « Je réponds présente ! J’ai été un peu jour­nal­iste il y a longtemps. J’ai été pigiste dans la presse écrite et mon père était jour­nal­iste radio. C’est un milieu qui m’intéresse ». Elle avait en effet pigé… il y a très longtemps, dans les années 1990 pour la République du Cen­tre lorsqu’elle était étu­di­ante. En poli­tique, comme dans le jour­nal­isme, le renou­velle­ment tourne à plein.

Voir aussi : [Dossier] Journalistes et politiques : la proximité jusque dans l’intime

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.