Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Ruquier : « L’engrenage médiatique rend Zemmour fou »
Ruquier : « L’engrenage médiatique rend Zemmour fou »

15 juin 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Ruquier : « L’engrenage médiatique rend Zemmour fou »

Ruquier : « L’engrenage médiatique rend Zemmour fou »

Ruquier : « L’engrenage médiatique rend Zemmour fou »

Dans le long entretien qu’il a accordé à l’hebdomadaire Le Point, Laurent Ruquier s’est exprimé sur la situation politique en France mais également sur son ancien confrère, Éric Zemmour.

« Je n’ai jamais partagé la moin­dre demi-ligne de ce que racon­tait Éric. Je pense qu’il est tombé dans sa pro­pre car­i­ca­ture. C’est l’en­grenage médi­a­tique qui le rend fou », a estimé le présen­ta­teur d’« On n’est pas couché ». Pour autant, celui-ci n’a pas man­qué de soulign­er l’ex­trême sym­pa­thie qu’il por­tait au chroniqueur : « Cela n’empêche pas que des gens qui n’ont pas vos idées peu­vent être extrême­ment sym­pa­thiques dans la vie. Et j’ai beau­coup de sym­pa­thie pour Zemmour. »

En par­al­lèle, « les actes d’un Éric Naul­leau ne cor­re­spon­dent pas for­cé­ment à la générosité qu’il affiche dans ses pro­pos… », a per­fide­ment glis­sé Ruquier à l’é­gard de celui avec qui la sépa­ra­tion s’est quelque peu mal passée. Pour autant, il « n’ou­blie pas ce qu’Éric a apporté à ‘On n’est pas couché’, tout comme j’aimerais qu’il soit plus fair-play vis-à-vis d’une émis­sion qui lui a beau­coup apporté aussi ».

La sai­son prochaine, c’est Léa Salamé qui rem­plac­era Nat­acha Polony au sein de son émis­sion phare du same­di soir. Con­cer­nant les cri­tiques de cer­tains téléspec­ta­teurs, se plaig­nant que la par­ité gauche/droite ne soit plus respec­tée, Ruquier répond que « ce débat gauche/droite devient assez ridicule. C’est pour ça que la sai­son prochaine, je souhaite que la jour­nal­iste Léa Salamé suc­cède à Nat­acha Polony. Je voulais deux bons inter­vieweurs. Je n’ai plus besoin d’avoir des édi­to­ri­al­istes de gauche ou de droite, mais un vrai cou­ple de jour­nal­istes qui posent de bonnes questions. »

Des pro­pos qui ont d’ailleurs été con­fir­més par la prin­ci­pale intéressée. Invitée de Cyril Hanouna, Léa Salamé a déclaré : « Je ne suis ni à droite ni à gauche : je suis journaliste. »

Crédit pho­to : DR

Publicité

Le Néo-féminisme à l'assaut d'Internet

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».