Accueil | Actualités | Médias | Quatre quotidiens français augmentent leur prix
Pub­lié le 9 janvier 2013 | Éti­quettes : , , , , ,

Quatre quotidiens français augmentent leur prix

En ce début d’année 2013, quatre quotidiens ont augmenté leur prix dans un contexte de grave crise de la presse papier.

Le Figaro, qui était à 1,50 euros, vient de passer à 1,60 euros. La Croix a également pris 10 centimes et passant de 1,40 à 1,50 euros. De son côté, Libération passe de 1,50 à 1,60 euros, comme Le Figaro, avec les explications de son directeur, Nicolas Demorand, qui explique dans un éditorial les raisons de cette augmentation : « la production d’informations de qualité coûte cher, comme une photographie inédite, à la une ou en pages intérieures, qui marquera durablement l’œil et l’esprit de celui qui la regarde. La mise en scène, la mise en forme, la stylisation des «news» requièrent des équipes douées de savoir-faire rares, aux confins de l’art. » Aussi, ce dernier rappelle que « la distribution de la presse » est « en crise profonde, endémique ». Et de juger ces 1,60 euros comme « le prix de la différence ».

Dès la mi-décembre, c’est le grand quotidien du soir, Le Monde, qui avait annoncé une augmentation de son prix d’ici 2013, cette fois-ci de 20 centimes. Cette augmentation, faisant passer le journal de 1,60 à 1,80 euros, en fait le quotidien le plus cher de France devant Les Échos (1,70 euros). À noter que les prix des journaux français est l’un des plus élevés en Europe.

Crédit photo : miyoneza via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.