Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Quatre quotidiens français augmentent leur prix
Quatre quotidiens français augmentent leur prix

9 janvier 2013

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Quatre quotidiens français augmentent leur prix

Quatre quotidiens français augmentent leur prix

Quatre quotidiens français augmentent leur prix

En ce début d’année 2013, quatre quotidiens ont augmenté leur prix dans un contexte de grave crise de la presse papier.

Le Figaro, qui était à 1,50 euros, vient de pass­er à 1,60 euros. La Croix a égale­ment pris 10 cen­times et pas­sant de 1,40 à 1,50 euros. De son côté, Libéra­tion passe de 1,50 à 1,60 euros, comme Le Figaro, avec les expli­ca­tions de son directeur, Nico­las Demor­and, qui explique dans un édi­to­r­i­al les raisons de cette aug­men­ta­tion : « la pro­duc­tion d’informations de qual­ité coûte cher, comme une pho­togra­phie inédite, à la une ou en pages intérieures, qui mar­quera durable­ment l’œil et l’esprit de celui qui la regarde. La mise en scène, la mise en forme, la styl­i­sa­tion des «news» requièrent des équipes douées de savoir-faire rares, aux con­fins de l’art. » Aus­si, ce dernier rap­pelle que « la dis­tri­b­u­tion de la presse » est « en crise pro­fonde, endémique ». Et de juger ces 1,60 euros comme « le prix de la différence ».

Dès la mi-décem­bre, c’est le grand quo­ti­di­en du soir, Le Monde, qui avait annon­cé une aug­men­ta­tion de son prix d’ici 2013, cette fois-ci de 20 cen­times. Cette aug­men­ta­tion, faisant pass­er le jour­nal de 1,60 à 1,80 euros, en fait le quo­ti­di­en le plus cher de France devant Les Échos (1,70 euros). À not­er que les prix des jour­naux français est l’un des plus élevés en Europe.

Crédit pho­to : miy­oneza via Flickr (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.