Accueil | Actualités | Médias | [Rediffusion] Quand Ouest-France reconnaît « filtrer » l’information
Pub­lié le 29 décembre 2016 | Éti­quettes : , , ,

[Rediffusion] Quand Ouest-France reconnaît « filtrer » l’information

[Rediffusion - article publié initialement le 29/09/2016]

Au détour d'un article anodin où il était question de taper sur la « fachosphère », Thierry Richard, journaliste à Ouest-France, a révélé par inadvertance l'existence d'un « filtre » des médias traditionnels, rapporte Le Salon Beige.

Revenant sur La Fachosphère, le dernier livre de Dominique Albertini et David Doucet, le journaliste estime que grâce à internet, « l'extrême-droite la plus radicale, autrefois marginale, est sortie du bois » pour diffuser sa « propagande au grand jour ». Ainsi, sur la toile, se retrouvent les « identitaires, maurassiens, néofascistes et islamophobes ».

Mais pourquoi sont-ils si présents sur internet ? Pour Thierry Richard, c'est tout simplement parce qu'il s'agit pour eux du seul « moyen de contourner le filtre des médias traditionnels ». Il existerait donc un filtre destiné à réduire au silence toutes les opinions qui ne vont pas dans le sens du vent.

Évidemment, ce constat n'est pas nouveau. Mais le lire ainsi sous la plume décontractée d'un journaliste appartenant à cette même caste des « médias traditionnels » est plus que savoureux. Non content de jouir ainsi d'une exposition médiatique réservée à la parole admise, Thierry Richard conclut son article en déplorant que les initiatives peinent à voir le jour pour contrer cette parole honnie.

Comme si, même enfermé à double tour dans sa cellule, on en viendrait à s'interroger sur la nécessité de donner encore sa nourriture quotidienne à un prisonnier politique. Nous n'en sommes pas encore là, mais presque.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This