Accueil | Actualités | Médias | Quand L’Obs bafoue le code électoral
Pub­lié le 7 décembre 2015 | Éti­quettes : ,

Quand L’Obs bafoue le code électoral

Alors que la loi l'interdit, L'Obs a publié, sur son site « Le Plus », un article politique, et partisan par dessus le marché, le jour même du premier tour des élections régionales.

Dans cette tribune, Karima Rezoug, conseillère régionale apparentée PS en Provence-Alpes-Côtes-d'Azur, se dit « femme de gauche » mais appelle ouvertement à « voter Estrosi » et à « tout faire pour contrer le FN ».

En somme, un article engagé assez anodin sur cette déclinaison « participative » du site de L'Obs. Sauf que ce dernier a été publié (et donc approuvé par un journaliste) dimanche 6 décembre 2015, un jour d'élection.

Rappelons donc à L'Obs l’extrait du Code électoral, qui stipule qu'il est « interdit, à partir du samedi 5 décembre 2015 à zéro heure pour le premier tour » de « diffuser ou de faire diffuser par tout moyen de communication au public par voie électronique tout message ayant le caractère de propagande électorale (art. L. 49, 2ème alinéa) ».

Site participatif ou pas, cette tribune a bel et bien été publiée avec l'assentiment d'un membre de la rédaction de L'Obs alors même qu'un appel au vote est mentionné dès le titre...

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux