L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Des jours difficiles pour Meta ?

18 juillet 2022

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Infographies | Des jours difficiles pour Meta ?

Des jours difficiles pour Meta ?

18 juillet 2022

Temps de lecture : < 1 minute

C’est l’été, les oiseaux chantent, bientôt les vacances, le ciel est bleu… mais des nuages viennent obscurcir le ciel des employés de Meta/Facebook. Le 30 juin 2022, le chef produit de l’entreprise envoie un message interne (repris par Reuters) inquiétant : les résultats ne sont pas bons et…

Un avertissement des chefs

Et comme les résul­tats ne sont pas bons, les embauch­es sont gelées et les employés les moins per­for­mants sont poli­ment invités à par­tir. Mes­sage relayé et con­forté par Zucker­berg lui-même dans une séance de ques­tions répons­es. Si Meta prévoy­ait de recruter 10.000 ingénieurs en 2022, le chiffre serait réduit de 30% au moins.

Les chefs par­lent de « vents con­traires vio­lents » et « de la pire réces­sion con­nue à venir ». La ren­trée 2022 – une fois la trêve esti­vale passée – s’annonce chahutée. Coûts astronomiques de l’énergie (voire coupures en Europe), infla­tion en flèche, remon­tée des taux d’intérêt, élec­tions de mid-term en novem­bre très cer­taine­ment cat­a­strophiques pour “sleep­ing” Joe Biden, pos­si­ble pour­suite de la guerre en Ukraine.

Et pour Meta, la con­cur­rence de Tik­Tok plus pop­u­laire auprès des jeunes qui s’ac­com­pa­gne d’une baisse des revenus de la pub­lic­ité numérique après des bis­billes avec Apple. Sans compter des doutes sur l’avenir du Metavers. D’où l’aimable appel de Zucker­berg « en fix­ant des objec­tifs plus ambitieux et en faisant mon­ter un peu la pres­sion, j’e­spère que cer­tains d’en­tre vous décideront que cet endroit n’est pas fait pour eux, et je suis d’ac­cord avec cette autosélec­tion ». On n’est pas plus aimable.

Source : Siè­cle dig­i­tal, 1er juil­let 2022

Voir aus­si : Dans la peau de Mark Zuckerberg

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés