Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Viol dans le Metavers !

11 juin 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Viol dans le Metavers !

Viol dans le Metavers !

11 juin 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Nous vous avions présenté fin 2021 le projet Metavers de Meta, ex-Facebook, rêvé par Mark Zuckerberg. La fiction remplace le réel, comme le prouve ce « viol » dont aurait été victime une femme dans cet univers virtuel.

Metavers, quid ?

Zucker­berg veut lancer, dans un avenir non déter­miné mais proche (on par­le de cinq ans), « Metavers » ou « Meta­verse », un univers pure­ment virtuel où vous pour­rez suiv­re des cours, faire vos cours­es, assis­ter à des pièces de théâtre, regarder des films, ren­con­tr­er des amis, tra­vailler et qui sait vivre des expéri­ences sex­uelles plus sat­is­faisantes que dans la vie réelle.

Un casque immer­sif sur la tête, vous pour­rez rejoin­dre une réu­nion de votre entre­prise, essay­er un vête­ment et le com­man­der, pren­dre un verre avec des amis, cour­tis­er qui vous voudrez, sign­er des péti­tions, peign­er la girafe. La vie réduite à un jeu géant proche de l’univers décrit par Aldous Hux­ley dans Le Meilleur des mon­des en 1928. Une ver­sion beta existe déjà, Hori­zon Worlds.

Une chercheuse « violée »

L’association SumO­fUs révèle qu’une de ses « chercheuses », après avoir créé un avatar sur Hori­zons Worlds via un casque de réal­ité virtuelle, « a été exposée à des com­porte­ments ouverte­ment sex­istes. Très vite, ces inter­ac­tions se trans­for­ment en agres­sions sex­uelles selon le témoignage de la chercheuse. Elle est entraînée dans une salle privée où elle déclare avoir été vio­lée par un autre util­isa­teur. Celui-ci lui demande de se retourn­er et effectue des gestes évo­ca­teurs pen­dant que d’autres per­son­nes obser­vent la scène ». La pau­vre petite s’est trou­vée « désori­en­tée ». Pire, elle a pu remar­quer que dans l’univers virtuel, « les théories du com­plot, les dis­cours de haine et les con­tenus graphiques choquants sont mon­naie courante ». D’où de nou­veaux appels divers et var­iés à la « mod­éra­tion », aimable cache-sexe de la censure.

Morale de cette his­toire : le virtuel ne se super­pose pas au réel, il tend à le rem­plac­er. Si vous voulez rester dans le réel, fuyez Metavers et ses épigones.

Source : Siè­cle dig­i­tal, 1er juin 2022

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés