Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Geoffroy Lejeune gagne en justice, mais perd un peu à Valeurs actuelles

27 novembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Geoffroy Lejeune gagne en justice, mais perd un peu à Valeurs actuelles

Geoffroy Lejeune gagne en justice, mais perd un peu à Valeurs actuelles

27 novembre 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

On peut être heureux devant un tribunal mais en froid avec son patron. C’est ce qui arrive à Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs actuelles.

Rétrogradé partiellement à VA

Nous avons relaté le con­flit larvé entre Iskan­dar Safa, pro­prié­taire du groupe Val­monde et le directeur de la rédac­tion de l’hebdomadaire. Geof­froy Leje­une cumu­lait depuis fin 2021 les respon­s­abil­ités de directeur de la rédac­tion, de directeur de la pub­li­ca­tion de Valeurs actuelles et de prési­dent du Direc­toire du groupe Valmonde.

Si Leje­une, forte­ment soutenu par sa rédac­tion et par le lec­torat de Valeurs actuelles a sauvé sa place au Direc­toire, il en perd la prési­dence et le titre de directeur de la pub­li­ca­tion con­fiés à un proche de Safa, Charles-Antoine Rougi­er, le prési­dent de CMN (Con­struc­tions Mécaniques de Nor­mandie, pos­sédées par Safa). On imag­ine volon­tiers que les com­pé­tences de Mon­sieur Rougi­er sur la direc­tion d’un organe de presse sont ténues, il sera plutôt l’œil du pro­prié­taire à un moment charnière, où le titre a per­du des lecteurs mais a gag­né 5.000 abon­nés à la suite d’une habile cam­pagne lancée par Geof­froy Leje­une et son équipe.

Lejeune blanchi pour la « pseudo-affaire Obono »

C’était le feuil­leton de fin août 2020. Valeurs Actuelles pub­li­ait une fic­tion met­tent en scène la députée LFI Obono, d’origine gabonaise, en esclave sauvée par un mis­sion­naire. Tol­lé dans Lan­der­nau, mes­sage d’Emmanuel Macron, plaintes en jus­tice des ligues de ver­tu. Pre­mier juge­ment le 29 sep­tem­bre 2021, con­damna­tion du jour­nal­iste rédac­teur de la fic­tion, d’Erik Mon­jalous directeur de la pub­li­ca­tion et de Geof­froy Leje­une à 1.500 € d’amendes (sans sur­sis) et 5.000 € de dom­mages et intérêts à la députée.

Stat­u­ant en appel, le 17 novem­bre 2022, la 17e cham­bre a con­fir­mé les dom­mages et intérêts mais a con­damné le jour­nal­iste et Erik Mon­jalous à 1000€ d’amendes avec sur­sis, et a pure­ment et sim­ple­ment relaxé Geof­froy Leje­une. Une relaxe morale non assumée et une vic­toire pour le jour­nal qui va se pour­voir en cas­sa­tion pour laver son honneur.

L’Ojim a réal­isé une brochure papi­er de 50 pages sur « L’affaire Obono-Valeurs actuelles, un emballe­ment médi­a­tique, indigénistes, woke et décolo­ni­aux ». Cette brochure est réservée à nos dona­teurs de plus de 50€ (men­tion­ner explicite­ment la brochure lors du don). Pour tout savoir sur l’affaire, pour nous aider, vous pou­vez nous soutenir à un moment où, de notre côté aus­si, la 17e cham­bre se rapproche.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés