Accueil | Actualités | Médias | Pour Canal+, le FN a « une part de responsabilité » dans le meurtre de Jo Cox
Pub­lié le 12 août 2016 | Éti­quettes :

Pour Canal+, le FN a « une part de responsabilité » dans le meurtre de Jo Cox

[Première diffusion le 22 juin 2016] Rediffusions estivales 2016

Le numéro deux du Front National était l'invité du « Grand Journal » du 17 juin dernier. Après le meurtre de la députée britannique pro-UE Jo Cox par un partisan déséquilibré du Brexit, l'occasion était trop belle pour Canal+ de faire porter le chapeau au parti frontiste.

Rappelant cet assassinat, perpétré au cri de « Britain First » (« La Grande-Bretagne d'abord ! »), puis évoquant les agressions à l'encontre des journalistes ou encore des universitaires, Maïtena Biraben n'a pas hésité à interroger Florian Philippot sur la « part de responsabilité » de son parti dans ce climat. « C'est une plaisanterie ? », a alors rétorqué le député européen.

Mais non, la question était sérieuse et ô combien habile afin d'assimiler le Front National à un assassinat pourtant perpétré outre-Manche. « Vous utilisez la mort de cette député et vous l'instrumentalisez », a poursuivi Philippot. « Je dis juste que la violence nourrit la colère et que le FN n'a eu de cesse de dénoncer les élites, de parler de connivence des médias, d'incompétence des politiques, que cela participe de cette colère et que donc vous l'avez nourrie », renchérit la présentatrice.

« C'est assez extraordinaire que vous sortiez votre planche de surf pour surfer sur cette mort. Je vous laisse à votre responsabilité et à votre conscience », a alors lâché Philippot, rappelant qu'il y avait en effet « de la colère dans le pays » et que les journalistes sont censés le savoir, à moins de vivre « dans un autre monde ».

Il y a quelques jours, lors de la tuerie d'Orlando, certains médias et journalistes n'avaient pas hésité à faire un autre parallèle surréaliste, mêlant la Manif pour Tous et Christine Boutin à ce drame pour ne pas avoir à désigner le véritable coupable : le terrorisme islamique. Une méthode devenue courante pour une élite médiatique vivant en vase clos et largement dépassée par le réel.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This