Accueil | Actualités | Médias | Le Front National et les médias, normalisation ou affrontement ?
Pub­lié le 30 octobre 2014 | Éti­quettes : , , , , ,

Le Front National et les médias, normalisation ou affrontement ?

Les relations du FN avec les médias sont proverbialement médiocres ou carrément exécrables. Certains d’entre eux comme Médiapart ou le groupe Canal+ sont boycottés et ne peuvent assister aux conférences de presse du FN.

Renaud Revel remarque dans son blog que la perspective des élections présidentielles de 2017 (ou avant …) est en train de changer la donne. Au train où vont les choses, Marine Le Pen pourrait - à défaut de se trouver en tête au premier tour - à tout le moins être assurée de figurer au second tour. Contre qui ? Rien n’est écrit sinon que le président normal risque d’être hors course. Déjà Canal+ a accueilli Florian Philippot sur le plateau de Maïtena Biraben. Un premier pas qui pourrait permettre à Marine Le Pen de renouer avec l’antenne et d’être accueillie normalement comme invité politique.

Au même moment le FN lance son opération « désintox » à la manière de l’équipe de Libération ou « décodeurs » à la sauce Le Monde (Samuel Laurent). Une première vidéo argumentée a déjà été mise en ligne comme l’indique Le Figaro.

Le FN joue ainsi sur deux registres. En dehors de Marine Le Pen qui est une « bête de plateau », ses adjoints les plus médiatiques sont de plus en plus présents sur les plateaux ou les antennes. Florian Philippot est pratiquement doué du don d’ubiquité et la très jeune Marion Maréchal Le Pen – très remarquée pour sa performance face à Alain Juppé sur France 2 – surprend par son aisance.

Un début de normalisation des rapports entre le FN et les médias dominants ?

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux