Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | La productrice du « Grand Journal » virée après l’affaire Pellerin ?
La productrice du « Grand Journal » virée après l’affaire Pellerin ?

18 février 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | La productrice du « Grand Journal » virée après l’affaire Pellerin ?

La productrice du « Grand Journal » virée après l’affaire Pellerin ?

La productrice du « Grand Journal » virée après l’affaire Pellerin ?

La productrice du « Grand Journal » remerciée à cause de l’affaire Fleur Pellerin/Cyrille Eldin ? C’est ce qu’affirme Closer après la polémique suscitée par les moqueries du journaliste à l’encontre de l’(ex) ministre.

La semaine dernière, Cyrille Eldin inter­pel­lait Fleur Pel­lerin quelques min­utes à peine avant son évic­tion du gou­verne­ment Valls au prof­it d’Au­drey Azoulay. « Vous avez l’air un peu per­due, là, comme si vous aviez été remaniée ! », lui avait lancé le chroniqueur.

Une séquence, dif­fusée au sein de l’émis­sion, qui n’au­ra pas plu à l’an­ci­enne min­istre de la Cul­ture. « Mer­ci pour votre infinie déli­catesse. Cette séquence était un indis­pens­able et édi­fi­ant décryptage de l’ac­tu­al­ité ! », a‑t-elle com­men­té sur Twit­ter. D’après Clos­er, cette affaire aurait provo­qué quelques ten­sions en interne qui auraient con­duit au licen­ciement d’Is­abelle Siri, pro­duc­trice de l’émission.

Sur­prenante déci­sion, quand on sait que cette anci­enne col­lab­o­ra­trice de Thier­ry Ardis­son dans « Salut les Ter­riens ! » avait été appelée en novem­bre dernier pour sauver l’émis­sion de ses audi­ences en chute libre. Con­tac­tée par puremedias.com, la direc­tion de Canal dément tout lien entre cette évic­tion et la séquence de Cyrille Eldin, évo­quant une vague ques­tion de « ges­tion interne ».

Pos­si­ble que cette affaire n’ait été que la goutte d’eau qui a fait débor­der le vase. Depuis la ren­trée, l’émis­sion présen­tée par Maïte­na Biraben bloque à 600 000 téléspec­ta­teurs en moyenne, forte­ment con­cur­rencée par « C à vous » ou « Touche pas à mon poste », qui dépassent sou­vent le mil­lion de téléspectateurs.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.