La productrice du « Grand Journal » virée après l'affaire Pellerin ?

La productrice du « Grand Journal » virée après l’affaire Pellerin ?

La productrice du « Grand Journal » remerciée à cause de l’affaire Fleur Pellerin/Cyrille Eldin ? C’est ce qu’affirme Closer après la polémique suscitée par les moqueries du journaliste à l’encontre de l'(ex) ministre.

La semaine dernière, Cyrille Eldin interpellait Fleur Pellerin quelques minutes à peine avant son éviction du gouvernement Valls au profit d’Audrey Azoulay. « Vous avez l’air un peu perdue, là, comme si vous aviez été remaniée ! », lui avait lancé le chroniqueur.

Une séquence, diffusée au sein de l’émission, qui n’aura pas plu à l’ancienne ministre de la Culture. « Merci pour votre infinie délicatesse. Cette séquence était un indispensable et édifiant décryptage de l’actualité ! », a-t-elle commenté sur Twitter. D’après Closer, cette affaire aurait provoqué quelques tensions en interne qui auraient conduit au licenciement d’Isabelle Siri, productrice de l’émission.

Surprenante décision, quand on sait que cette ancienne collaboratrice de Thierry Ardisson dans « Salut les Terriens ! » avait été appelée en novembre dernier pour sauver l’émission de ses audiences en chute libre. Contactée par puremedias.com, la direction de Canal+ dément tout lien entre cette éviction et la séquence de Cyrille Eldin, évoquant une vague question de « gestion interne ».

Possible que cette affaire n’ait été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Depuis la rentrée, l’émission présentée par Maïtena Biraben bloque à 600 000 téléspectateurs en moyenne, fortement concurrencée par « C à vous » ou « Touche pas à mon poste », qui dépassent souvent le million de téléspectateurs.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook