Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand Télérama s’insurge contre le pluralisme des opinions

21 septembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Quand Télérama s’insurge contre le pluralisme des opinions

Quand Télérama s’insurge contre le pluralisme des opinions

Vous connaissez Télérama l’hebdomadaire télévision christiano-bien pensant du groupe Le Monde ? Un obscur Samuel Gontier y officie en arbitre des élégances et décide qui il convient d’inviter sur le petit écran et qui il convient d’écarter : un rôle parfait pour un petit censeur. Quelques exemples tirés d’un billet publié en ligne le 16 septembre et actualisé le 18.

Le scan­dale est patent : le Grand Jour­nal de Maïte­na Biraben a invité Robert Ménard après son inter­ven­tion filmée auprès de clan­des­tins syriens qui squat­tent des HLM de Béziers après en avoir frac­turé les portes. Inviter Robert Ménard, « c’est l’embaucher comme chroniqueur au Grand Jour­nal ». C’est faire preuve de « com­plai­sance » pour les « hérauts de l’invasion ». Plus de Ménard dit la police de la pensée.

Mais il y a d’autres « extrémistes » qui sévis­sent comme Éric Zem­mour invité par Médias le mag­a­zine. Heureuse­ment Nico­las Dom­e­n­ach est là pour défendre « le besoin de lib­erté… et l’humanisme ». Zem­mour est donc inhu­main, plus de Zem­mour dit la police de la pensée.

Peut-être pire encore France 5 « récidive » (notez bien : un récidi­viste est pas­si­ble a min­i­ma de prison et en tout cas d’éloignement défini­tif de tout média) en accueil­lant Louis Nicol­in « le maire qui veut tri­er les réfugiés » pour se pré­mu­nir de toute infil­tra­tion par les ter­ror­istes de Daech, donc un « provo­ca­teur ». Plus de Louis Nicol­in dit la police de la pensée.

Même Yann Barthès – pour­tant bien con­formiste – en prend pour son grade. Dans un débat sur le réchauf­fe­ment cli­ma­tique en com­pag­nie d’un par­ti­san du réchauf­fe­ment il a invité…un cli­ma­to-scep­tique. Plus de cli­ma­to-scep­tique dit la police de la pen­sée. Pour l’hebdomadaire décidé­ment bien pen­sant, le plu­ral­isme c’est une seule opin­ion, la sienne. Cir­culez y’a rien à discuter.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.

Bernard de la Villardière

PORTRAIT — Bernard de la Vil­lardière, né Bernard Berg­er de la Vil­lardière, est un jour­nal­iste et ani­ma­teur de télévi­sion et de radio français. Né en mars 1958 au Rheu, dans le départe­ment d’Ille-et-Vilaine en Bre­tagne, il a trois frères et est désor­mais père de qua­tre enfants.

Alexis Orsini

PORTRAIT — Alex­is Orsi­ni traque les dés­in­for­ma­teurs tous azimuts pour 20 Min­utes. Il se dis­tingue régulière­ment par son manque de scrupules dans la véri­fi­ca­tion des faits et sa célérité à point­er du doigt l’extrême-droite, comme nom­bre de ses confrères

Ruth Elkrief

PORTRAIT — Par­ti­sane d’une droite libérale lib­er­taire et mod­érée, Ruth Elkrief a tou­jours affiché une détes­ta­tion du Front nation­al. Elle défend vigoureuse­ment les droits de l’homme en France, et ceux du sion­isme en Israël.

Franz-Olivier Giesbert

PORTRAIT — Celui qui a quit­té début 2014 la direc­tion du Point a passé sa vie dans une ambiguïté toute assumée avec philoso­phie, jonglant entre la droite et la gauche, entre la cam­pagne et la ville, entre les chèvres et le Siè­cle, entre l’indépendance et la con­nivence. FOG, c’est la schiz­o­phrénie réfléchie.