L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand Télérama s’insurge contre le pluralisme des opinions

21 septembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Quand Télérama s’insurge contre le pluralisme des opinions

Quand Télérama s’insurge contre le pluralisme des opinions

21 septembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Vous connaissez Télérama l’hebdomadaire télévision christiano-bien pensant du groupe Le Monde ? Un obscur Samuel Gontier y officie en arbitre des élégances et décide qui il convient d’inviter sur le petit écran et qui il convient d’écarter : un rôle parfait pour un petit censeur. Quelques exemples tirés d’un billet publié en ligne le 16 septembre et actualisé le 18.

Le scan­dale est patent : le Grand Jour­nal de Maïte­na Biraben a invité Robert Ménard après son inter­ven­tion filmée auprès de clan­des­tins syriens qui squat­tent des HLM de Béziers après en avoir frac­turé les portes. Inviter Robert Ménard, « c’est l’embaucher comme chroniqueur au Grand Jour­nal ». C’est faire preuve de « com­plai­sance » pour les « hérauts de l’invasion ». Plus de Ménard dit la police de la pensée.

Mais il y a d’autres « extrémistes » qui sévis­sent comme Éric Zem­mour invité par Médias le mag­a­zine. Heureuse­ment Nico­las Dom­e­n­ach est là pour défendre « le besoin de lib­erté… et l’humanisme ». Zem­mour est donc inhu­main, plus de Zem­mour dit la police de la pensée.

Peut-être pire encore France 5 « récidive » (notez bien : un récidi­viste est pas­si­ble a min­i­ma de prison et en tout cas d’éloignement défini­tif de tout média) en accueil­lant Louis Nicol­in « le maire qui veut tri­er les réfugiés » pour se pré­mu­nir de toute infil­tra­tion par les ter­ror­istes de Daech, donc un « provo­ca­teur ». Plus de Louis Nicol­in dit la police de la pensée.

Même Yann Barthès – pour­tant bien con­formiste – en prend pour son grade. Dans un débat sur le réchauf­fe­ment cli­ma­tique en com­pag­nie d’un par­ti­san du réchauf­fe­ment il a invité…un cli­ma­to-scep­tique. Plus de cli­ma­to-scep­tique dit la police de la pen­sée. Pour l’hebdomadaire décidé­ment bien pen­sant, le plu­ral­isme c’est une seule opin­ion, la sienne. Cir­culez y’a rien à discuter.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés