Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Plus que deux jours pour être élu Rôle Modèle LGBT+ de Radio France

12 juin 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Plus que deux jours pour être élu Rôle Modèle LGBT+ de Radio France

Plus que deux jours pour être élu Rôle Modèle LGBT+ de Radio France

La lecture de Texto Flash info, le bulletin interne de Radio France est parfois l’occasion d’un bel éclat de rire. Pour la deuxième année la radio que vous payez avec vos impôts est la partenaire du Top 80 des Rôles Modèles & Allié.e.s LGBT+ au travail. Nous avons respecté le titre du bulletin n°1743 du mercredi 3 juin 2020.

Une histoire ancienne

Radio France était déjà parte­naire de l’Autre Cer­cle, comme nous vous le disions en 2019. L’Autre Cer­cle, kesaco ? Le bul­letin de Radio France  répond : « Fondée en 1997, l’Autre Cer­cle est une asso­ci­a­tion nationale de lutte con­tre les dis­crim­i­na­tions LGBT+ dont les valeurs sont le respect, l’humanisme, l’indépendance, l’engagement et le prag­ma­tisme ». Tra­duc­tion : officine de lob­by­ing pour pro­mou­voir dans le monde de l’entreprise ceux qui se recon­nais­sent dans un mod­èle homo­sex­u­al­iste, trans­genre mais aus­si « inter­sexe et toutes les vari­a­tions d’orientation sex­uelle ou d’identité de genre » nous pré­cise une note en bas de page. L’association est riche­ment financée par IBM, Sodexo, Casi­no, EDF, Orange, Axa et d’autres. Et Radio France est partenaire.

Tu seras transgenre mon fils

Radio France avait célébré dans l’enthousiasme la change­ment de sexe de son ancien médi­a­teur, Bruno D devenu «femme » la retraite venue. Bruno D., ex médi­a­teur de la radio et dont nous vous avions par­lé en mars 2018, puis en juil­let de la même année. Ce médi­a­teur (de Bruno devenu Béa­trice) épris de respectabil­ité, enten­dez par là la chas­se au poli­tique­ment et séman­tique­ment incor­rect, avait ren­con­tré le 11 juin 2019 les mem­bres du per­son­nel pour partager « son témoignage sur son change­ment d’identité ». Un zoom de la rédac­tion de France Inter du 13 mai  avait célébré avec ent­hou­si­asme « cet accom­plisse­ment ».

Rebelote en 2020

Il y a à Radio France un Math­ieu Beau­val « directeur de l’accélération et du partage de l’innovation à la direc­tion du numérique ». Nous avouons ne pas savoir si Math­ieu est un vrai ou un faux trans­genre, ni même si sa fonc­tion l’exige (?). Nous ignorons ce qu’est un directeur de l’accélération mais nous imag­i­nons que le poste est bien rémunéré. L’ami Math­ieu (Mathilde en interne?) organ­ise en 2020 la deux­ième édi­tion du fameux Top 80 des Rôles Mod­èles, tu seras trans­genre mon fils ou ma fille (nous brodons un peu). Il y aura qua­tre caté­gories : dirigeants, alliés-dirigeants, lead­ers, jeunes diplômés. Atten­tion ! Il ne vous reste que deux jours pour envoy­er votre can­di­da­ture à Radio France. Les vain­queurs seront annon­cés lors d’une grande céré­monie financée par vos impôts le 14 octo­bre. Une rumeur (non con­fir­mée) cir­cule : le grand vain­queur gagne une opéra­tion de change­ment de sexe dans une des meilleures clin­iques brésili­ennes. Imag­i­nons Nico­las Demor­and devenu Nicole ou Léa Salamé dev­enue Léon… Radio France ne cessera jamais de nous faire rêver.

Derniers portraits ajoutés

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.

David Perrotin

PORTRAIT — David Per­rotin a réus­si, en quelques années, à se forg­er une répu­ta­tion de mil­i­tant de gauche doté d’une carte de presse. Il est vrai que l’orientation de ses arti­cles est sans ambiguïté, tous les dis­cours et toutes les thé­ma­tiques tra­di­tion­nelle­ment asso­ciées à la droite étant sys­té­ma­tique­ment discrédités.