Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bruno Denaes, médiateur de Radio France, frappe encore

5 juillet 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Bruno Denaes, médiateur de Radio France, frappe encore

Bruno Denaes, médiateur de Radio France, frappe encore

Dur est le métier de médiateur. Souvent refuge de journalistes que l’on ne sait pas caser ailleurs, la fonction est coincée entre lecteurs/auditeurs/téléspectateurs d’un côté, les journalistes de l’autre et la direction au-dessus. Nous avions évoqué en mars 2018 la langue de coton de Bruno Denaes, quelques mois plus tard, le coton colle toujours au palais.

Lettres aux journalistes

Les jour­nal­istes reçoivent chaque semaine ou quin­zaine un cour­riel du médi­a­teur de Radio France. La mis­sive cor­rige pronon­ci­a­tions, fautes de gram­maire, angli­cismes, reprend par­fois les mots ridicules de la semaine. Par­mi ces derniers cer­tains sont savoureux tels que « on a plus de chances d’être tué » au lieu de « risques d’être tué » ou encore le verbe « sup­port­er une équipe », un mag­nifique angli­cisme car « sup­port­er » en français est péjo­ratif, et « soutenir » s’imposait.

Rééducation politiquement correcte

Mais Bruno Denaes va sou­vent plus loin et cède volon­tiers à la ten­dance naturelle du groupe Radio France, le gen­til vola­puk nor­mal­isé libéral lib­er­taire. Prenons un exem­ple dans son bul­letin du 25 mai 2018. Courant mai, un burk­in­abé est lynché par de jeunes tchétchènes à Pau. Un audi­teur se plaint en ces ter­mes :

« Vous par­lez du lyn­chage d’un homme français d’origine burk­in­abé. Tout burk­in­abé qu’il soit, cet homme est Français. En quoi son orig­ine étrangère est elle si impor­tante ? Vous ne par­lez pas de Français d’origine espag­nole ou por­tu­gaise »
(les mots en gras sont d’origine)

Réponse du médi­a­teur :

« Cette remar­que est juste, sauf, peut-être dans le cas présent : la pré­ci­sion de l’origine peut laiss­er enten­dre qu’il pour­rait s’agir d’unacte raciste » (les mots en gras sont de la rédac­tion de l’Observatoire)

Résumons, la vic­time est européenne, on ne men­tionne pas son orig­ine. Elle est africaine, alors là c’est l’exception, on la men­tionne, car on ne sait jamais il faut débus­quer le racisme. Les assail­lants sont Tchétchènes on ne les men­tionne pas. Décidé­ment l’antiracisme est bien le com­mu­nisme du XXIème siè­cle comme le dit Alain Finkielkraut.

Crédit pho­to : via Wikimé­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision