Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Changement(s) de sexe à Radio France

1 juillet 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Changement(s) de sexe à Radio France

Changement(s) de sexe à Radio France

Il règne une sorte de folie LGBT++ à Radio France, où les minorités sexuelles s’imposent à la direction (que nous imaginons impuissante) et à la majorité (que nous imaginons réduite au silence). Cette folie favorise-t-elle, encourage-t-elle le changement de sexe comme une procédure pour ainsi dire commune voire souhaitable ? L’ancien médiateur de la radio (parvenu à l’âge de la retraite) a opéré son changement mais – trop tard – ne pourra être médiatrice.

Transphobie mon cher souci

Le bul­letin d’information de Radio France du 17 mai 2019 est plein d’enseignements. Il célèbre la « Journée mon­di­ale de lutte con­tre l’homophobie et la trans­pho­bie » et ce « depuis le début de la semaine et tout au long de l’année ». Michel Beau­val, directeur de l’accélération et du partage de l’innovation, mem­bre du Comité diver­sité et égal­ité de la radio a été désigné « Rôle allié dirigeant LGBT+ », chic !

Bien enten­du Radio France est « parte­naire du Gala des Out d’Or, tenu le 19 juin au Cabaret sauvage, une « céré­monie, de remise de prix de la vis­i­bil­ité LGBT+ » et par­ticipe à la « marche des fiertés » le 29 juin avec un « char partagé ». L’histoire ne dit pas si toutes ces man­i­fes­ta­tions reçoivent un finance­ment de la radio. 

L’ancien médiateur qui aurait pu être médiatrice

Nous vous avons par­lé plusieurs fois du rôle d’éducateur des con­sciences de Bruno D., ex médi­a­teur de la radio, en mars 2018, puis en juil­let de la même année. Ce médi­a­teur épris de respectabil­ité, enten­dez par là la chas­se au poli­tique­ment et séman­tique­ment incor­rect, est célébré dans le même bul­letin. Le 11 juin les mem­bres du per­son­nel ont eu la chance en exclu­siv­ité de ren­con­tr­er Béa­trice (ex Bruno) pour recevoir « son témoignage sur son change­ment d’identité ». Un zoom de la rédac­tion de France Inter du 13 mai célèbre avec ent­hou­si­asme « cet accom­plisse­ment ».

Gageons que cette char­mante évo­lu­tion sera suiv­ie de beau­coup d’autres et que – rêvons un peu – Sybile Veil devien­dra Sébastien, le chef doit tou­jours don­ner l’exemple.

Derniers portraits ajoutés

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.

David Perrotin

PORTRAIT — David Per­rotin a réus­si, en quelques années, à se forg­er une répu­ta­tion de mil­i­tant de gauche doté d’une carte de presse. Il est vrai que l’orientation de ses arti­cles est sans ambiguïté, tous les dis­cours et toutes les thé­ma­tiques tra­di­tion­nelle­ment asso­ciées à la droite étant sys­té­ma­tique­ment discrédités.