Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Folie LGBT+ à Radio France

17 août 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Folie LGBT+ à Radio France

Folie LGBT+ à Radio France

Pre­mière dif­fu­sion le 24/06/2019

La lecture intermittente du bulletin d’information de Radio France est parfois savoureuse. Et permet de voir à quel point la dictature des petites minorités actives met la majorité sous sa coupe. Le bulletin interne du 6 mars 2019 donne un exemple frappant concernant le lobby LGBT.

Radio France et l’Autre Cercle sont dans un bateau

L’Autre Cer­cle, kesaco ? Le bul­letin de Radio France du 6 mars répond : « Fondée en 1997, l’Autre Cer­cle est une asso­ci­a­tion nationale de lutte con­tre les dis­crim­i­na­tions LGBT+ dont les valeurs sont le respect, l’humanisme, l’indépendance, l’engagement et le prag­ma­tisme ». Tra­duc­tion : officine de lob­by­ing pour pro­mou­voir dans le monde de l’entreprise ceux qui se recon­nais­sent dans un mod­èle homo­sex­u­al­iste, trans­genre mais aus­si « inter­sexe et toutes les vari­a­tions d’orientation sex­uelle ou d’identité de genre » nous pré­cise une note en bas de page. L’association est riche­ment financée par IBM, Sodexo, Casi­no, EDF, Orange, Axa et d’autres. Et Radio France est partenaire.

Com­ment val­oris­er la présence de LGBT++ (nous rajou­tons un deux­ième + à titre de pré­cau­tion pour inclure les autres iden­tités mar­ginales, les zoophiles injuste­ment cri­tiqués ne doivent pas être dis­crim­inés) dans l’entreprise ? En créant un con­cours pour la « pre­mière édi­tion française du Top 60 des Rôles Mod­èles LGBT+ et Alliés au tra­vail ». Avec l’aimable con­cours de Radio France et celui de la Tri­bune. Pour ce dernier média voir notre arti­cle du 26 mai 2019.

Les vainqueurs des rôles modèles

Soyez atten­tifs, il y a dif­férentes sortes de gag­nants. Les vrais, les « Rôles mod­èles » sont ceux qui « se recon­nais­sent LGBT+ », médailles d’or. Les Alliés ne s’affirment pas néces­saire­ment LGBT+ mais, en tant que dirigeants engagés, con­tribuent à leur pro­mo­tion, médailles d’argent. Les Leaders, salariés non dirigeants, ont le même rôle sans avoir autant de pou­voirs, une mod­este médaille de bronze. Vous avez suivi ? Radio France nous apprend qu’une céré­monie de remise présidée par Lea Salamé a eu lieu le 16 mai. Pour ceux qui veu­lent savoir qui sont les heureux vain­queurs, le lien est ici.

Pour les pressés, vous trou­verez dans les 20 médailles d’or une majorité d’hommes (17 sur 20), un notaire, deux avo­cats, un syn­di­cal­iste et des dirigeants d’entreprise dans des posi­tions var­iées. Pour nos lecteurs LGBT++ qui veu­lent pos­tuler dans une entre­prise qui assur­era à coup sûr leur pro­mo­tion, nous sig­nalons entre autres et gra­cieuse­ment Auchan (secteur sud-est), Fon­cia (com­mu­ni­ca­tion), BNP Paribas (com­mu­ni­ca­tion et mar­ket­ing), Air­bus (achats), Cap Gem­i­ni (parte­nar­i­ats) et même la pré­fec­ture de police, sans doute celle de Paris. Cette rubrique est dénuée de toute publicité.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.

Samuel Gontier

Jour­nal­iste chez Téléra­ma, blogueur et désor­mais auteur, Samuel Gon­tier s’applique con­scien­cieuse­ment à dénich­er le “faschisme” (pronon­ci­a­tion a l’Italienne), l’Islamophobie et le racisme, SURTOUT là où ils ne sont pas.