Accueil | Actualités | Médias | Pierre Siankowski remplace Frédéric Bonnaud à la tête des Inrocks
Pub­lié le 14 décembre 2015 | Éti­quettes : ,

Pierre Siankowski remplace Frédéric Bonnaud à la tête des Inrocks

À partir de janvier, Pierre Siankowski remplacera Frédéric Bonnaud à la tête des Inrockuptibles, a annoncé la société éditrice du magazine.

À 39 ans, le journaliste fait donc son retour aux Inrocks après une saison au « Grand Journal » de Canal+ et à la « Nouvelle édition » de la même chaîne. Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille en 2000, Pierre Siankowski a, outre Canal+, travaillé à la radio sur France Culture et Le Mouv', et dans la presse écrite en tant que rédacteur en chef des Inrocks.

Au poste de directeur, il remplacera Frédéric Bonnaud, spécialiste cinéma du journal, qui vient tout juste d'être nommé à la tête de la Cinémathèque française. Il aura passé deux ans à la direction de l'hebdomadaire après avoir remplacé Audrey Pulvar en 2013.

Propriété de Matthieu Pigasse, les Inrockuptibles ont affiché en 2014 une diffusion payée de 40 000 exemplaires en moyenne.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux