Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pas de lavande pour La Provence

5 décembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Pas de lavande pour La Provence

Pas de lavande pour La Provence

Accueil | Veille médias | Pas de lavande pour La Provence

Pas de lavande pour La Provence

5 décembre 2020

La Provence (la région) : les garrigues, la chèvre de Monsieur Seguin, Tartarin de Tarascon, Marius et César, La Gloire de mon père, la lavande. La Provence (le quotidien) : Bernard Tapie propriétaire en grande difficulté, les incertitudes, les licenciements, pas de lavande.

Ça chauffe dans le midi

Bernard Tapie souf­frant à la fois d’une grave mal­adie et d’ennuis judi­ci­aires et financiers sérieux pos­sède tou­jours 89% de La Provence. Un quo­ti­di­en qui va mal. Depuis, les choses se sont accélérées. Alors que le jour­nal a per­du 3M€ en 2019, ce sont des pertes au moins du dou­ble (source Let­tre A du 1er décem­bre 2020) qui s’annoncent pour l’année suiv­ante. Ceci au moment où sa fil­iale à 51% Corse Matin con­naît égale­ment des pertes.

Des départs de poids

Ce sont une ving­taine de licen­ciements qui s’annoncent dont des jour­nal­istes chevron­nés. Sont annon­cés par­tants Philippe Schmitt (édi­tion de Mar­seille), Jean-Michel Mar­coul (édi­tions locales), Albert Lugassy (rédac­teur en chef tech­nique) et quelques autres dont Franz-Olivi­er Gies­bert nom­mé par Tapie il y a trois ans.

Qui pour­rait tir­er les mar­rons du feu ? Nous reprenons le dernier para­graphe d’un de nos arti­cles récents :

Et qui, hors Tapie détient les 11% du cap­i­tal de la société éditrice ? Notre ami Xavier Niel (son info­gra­phie). Déjà action­naire de référence du groupe Le Monde et déjà pro­prié­taire à 100 %, depuis févri­er 2020, du groupe Nice-Matin (Nice-Matin, Var-Matin, Mona­co-Matin). Faisons les addi­tions : les deux groupes réu­nis (Nice-Matin plus La Provence) domin­eraient tout le quart sud-est de la France, une belle prise de guerre pour l’élection prési­den­tielle de 2022 où l’on a du mal à imag­in­er Xavier Niel (gen­dre de Bernard Arnault qui con­trôle Les Échos et Le Parisien Aujourd’hui en France) vot­er Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon…

Voir notre vidéo sur l’influence des oli­gar­ques sur la presse quo­ti­di­enne régionale (PQR)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés