Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Il est gentil mon Tapie !

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

5 mars 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Il est gentil mon Tapie !

Il est gentil mon Tapie !

Temps de lecture : 2 minutes

Dans la famille Tapie il ne s’agit pas de Bernard, décédé en octobre 2021 après une riche carrière, diversement appréciée. Il s’agit du fils Stéphane Tapie passé de La Provence à la holding de Xavier Niel.

La Provence, ça a payé

La Provence fut l’objet d’une âpre bataille pour régn­er sur le vieux port entre Xavier Niel que l’on ne présente plus et l’armateur Rodolphe Saadé de CMA-CGM assis sur un tas d’or, avec un béné­fice de plus de 23 mil­liards d’euros en 2022. Or con­tre argent, c’est l’or qui a gag­né et Saadé a pris le con­trôle de La Provence.

Stéphane Tapie, mem­bre du con­seil d’administration du quo­ti­di­en s’est tou­jours rangé dans la bataille du côté de Niel. Et pour de bonnes raisons. Il était « con­seil en développe­ment web et mul­ti­mé­dia » du jour­nal à hau­teur de 20.000 € (source Let­tre A) par mois depuis 2016. Le con­trat s’est arrêté brusque­ment en juil­let 2022, sous la pres­sion du man­dataire judi­ci­aire du groupe Bernard Tapie qui soupçon­nait un emploi fic­tif ou semi-fic­tif. Nous ne con­nais­sons pas le début du con­trat de l’ami Stéphane, met­tons-le mi 2016, six ans à 20K€ par mois ça fait autour de 1,4M€, un mon­tant sym­pa­thique, plus élevé que celui que nous estimions en sep­tem­bre 2022 (voir infra).

Voir aus­si : Stéphane Tapie quitte La Provence

Stéphane soupçonné, Stéphane chassé, Stéphane recasé

À 53 ans ce n’est pas facile de retrou­ver un boulot, et point­er à l’ANPE c’est humiliant. Mais Xavier Niel n’oublie pas ses amis et vient d’engager Stéphane dans sa hold­ing NJJ pour con­seiller sur sa stratégie numérique le patron de France-Antilles, le quo­ti­di­en local racheté par Niel en 2020. Si les con­di­tions sont les mêmes qu’auparavant, Stéphane Tapie devrait pou­voir pren­dre sa retraite avant 60 ans, on ne le devrait pas le voir défil­er avec les grévistes des man­i­fes­ta­tions autour de la retraite du 7 mars prochain.