Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Bernard Tapie et La Provence, couple en difficulté, Xavier Niel au coin du bois
Bernard Tapie et La Provence, couple en difficulté, Xavier Niel au coin du bois

4 octobre 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Bernard Tapie et La Provence, couple en difficulté, Xavier Niel au coin du bois

Bernard Tapie et La Provence, couple en difficulté, Xavier Niel au coin du bois

Bernard Tapie et La Provence, couple en difficulté, Xavier Niel au coin du bois

Bernard Tapie malade et condamné à rembourser quelques centaines de millions d’euros, La Provence en pertes croissantes, Corse Matin itou, devine qui pourrait venir ce soir goûter la bouillabaisse et l’aïoli, un certain Xavier N….

Tapie, à qui gagne perd

Bernard Tapie alias Nanard, repre­neur et dépeceur de sociétés, aven­turi­er, chanteur de charme, comé­di­en, poli­tique, et pro­prié­taire de 89% de La Provence, elle ‑même action­naire majori­taire de Corse Matin, est sous une dou­ble pres­sion. Médi­cale, car il souf­fre d’un dou­ble can­cer con­tre lequel il lutte courageuse­ment. Judi­ci­aire, car il a jusqu’ici échap­pé à rem­bours­er quelques cen­taines de mil­lions d’euros, fraud­uleuse­ment gag­nés dit la justice.

Pour l’actif devenu pas­sif il y a l’affaire Adidas/Crédit Lyon­nais datant de… 1993. Nanard s’estime alors lésé par la banque lors de la vente d’Adidas ; en 2006 (13 ans plus tard), il obtient 400M€ de dom­mages et intérêts lors du juge­ment d’un tri­bunal arbi­tral. Pata­tras, l’instruction de la cour d’appel démon­tre qu’il était con­tre, vrai­ment tout con­tre, deux des arbi­tres. Le juge­ment est cassé et en mars 2019 il est con­damné à rem­bours­er la mod­ique somme de 438M€ pour « escro­querie et détourne­ments de fonds publics ». L’actif est devenu un pas­sif. Un an et demi plus tard, recours à la Cas­sa­tion aidant, il n’a tou­jours pas rem­boursé un centime.

Un peu d’actifs quand même

Il ne nous appar­tient pas d’évaluer les act­ifs mobiliers ou immo­biliers de Bernard Tapie. Mais sa par­tic­i­pa­tion de 89% dans La Provence est un act­if, un act­if réel mais en difficulté.

Après des pertes proches de 3M€ en 2019, la barre des 4M€ dans le rouge pour­rait être dépassée en 2020. Le PDG Jean-Christophe Ser­fati envis­age une « ratio­nal­i­sa­tion des charges de per­son­nel », autrement dit des licen­ciements, négo­ciés si possible.

Voir aus­si : notre dossier sur l’histoire de La Provence

Un mal­heur n’arrive jamais seul, Corse Matin qui se por­tait comme un charme il y a encore peu de temps, accusera aus­si une perte avoisi­nant les 4M€ en 2020. Résul­tat des cours­es, après trente per­son­nes en moins en 2020, une nou­velle fournée de départs à l’horizon. Depuis 2019 La Provence ne pos­sède plus que 51% de la société éditrice, les 49% restants sont dans les mains d’un con­sor­tium de 154 entre­pris­es de l’île, mené par le pro­mo­teur immo­bili­er Antony Per­ri­no. Ce dernier (source Let­tre A) aurait déjà mis la main sur tout ou par­tie des locaux de Corse Matin à Ajac­cio, en con­trepar­tie de son soutien.

Voir aus­si : notre vidéo sur l’offensive sur la PQR

Xavier N.

Qui pour­rait tir­er les mar­rons du feu ? Notre ami Xavier N. Nous ne vous faisons pas lan­guir plus longtemps, oui c’est bien Xavier Niel qui est le mieux placé pour une reprise. En cas de décès de Bernard Tapie comme en cas de guéri­son, la liq­ui­da­tion judi­ci­aire de La Provence est déjà actée pour rem­bours­er une par­tie des 400M€ dus à la col­lec­tiv­ité. Niel (déjà 11% du titre), pro­prié­taire d’une rib­am­belle de titres, pour­rait faire un joli coup avec un empire sud­iste allant de Nice à Mar­seille et au-delà. Beau papa Bernard Arnault implan­té au Parisien, aux Échos, à l’Opinion, un duo famil­ial libéral qui peut appa­raître comme des faiseurs de rois dans la per­spec­tive de 2022 et plus tard.

Voir aus­si : notre info­gra­phie sur Xavier Niel

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.