Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Outil de travail, un annuaire de six clubs d’influence

13 avril 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Outil de travail, un annuaire de six clubs d’influence

Outil de travail, un annuaire de six clubs d’influence

13 avril 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

N’en déplaise aux esprits simples il n’existe pas de « grand complot mondial » avec une salle obscure ornée de flambeaux, où de petits hommes gris (vous pouvez changer la couleur selon vos goûts) se réunissent à 7, 10 ou 12 pour décider du sort du monde.

Mais il existe bien des cer­cles d’influence dont une par­tie au moins des activ­ités sont publiques et les autres privées, dans des pro­por­tions vari­ables. Un de nos lecteurs (que nous remer­cions) s’est livré à une com­pi­la­tion des mem­bres de cer­tains d’entre eux. Il obtient un tableau à près de 1200 entrées dont de nom­breux jour­nal­istes, cer­tains noms peu­vent se retrou­ver plusieurs fois s’ils appar­ti­en­nent à plusieurs cer­cles. Nous con­seil­lons à nos lecteurs de télécharg­er cette base de don­nées qui con­stitue un instru­ment de tra­vail par­mi d’autres. Notre lecteur s’est intéressé à six cer­cles d’influence dont au moins qua­tre sont dans l’orbite du soft pow­er américain.

Le Siè­cle, bien français illus­tré par son ancien prési­dent Olivi­er Duhamel, est con­nu de tous et représente un car­refour d’échanges de ser­vices et d’influence entre poli­tiques, indus­triels, ban­quiers et journalistes.

Le Cer­cle de l’oratoire, du nom de la paroisse protes­tante de l’oratoire du Lou­vre où ils se réu­nis­saient. Le cer­cle a été créé en 2001 en réac­tion de sol­i­dar­ité atlantiste après les atten­tats du 11 sep­tem­bre. Il a soutenu toutes les guer­res améri­caines, de l’Afghanistan à l’Irak en pas­sant par la Libye. Par­mi ses mem­bres Michel Taub­mann (i24news), André Glucks­mann le père, Raphaël Glucks­mann le fils, Bernard Kouch­n­er, Bertrand Ter­trais, Romain Goupil, Monique Can­to-Sper­ber etc. Leur revue, Le Meilleur des mon­des, a dis­paru en 2008 mais les anciens mem­bres gar­dent de solides rela­tions qu’ils met­tent au ser­vice du soft pow­er améri­cain par exem­ple lors du con­flit russo-ukrainien.

Le groupe de Bilder­berg qui fait beau­coup fan­tas­mer et réu­nit améri­cains et européens chaque année depuis 1954 à l’hôtel Bilder­berg (Pays-Bas), dont le prési­dent actuel est Hen­ri de Cas­tries que l’on retrou­vera ailleurs.

Le World Eco­nom­ic Forum (WEF) con­nu par les réu­nions de Davos, qui « œuvre à la coopéra­tion entre le secteur pub­lic et le secteur privé ». Créé en 1971 par l’ingénieur alle­mand Klaus Schwab, ultra con­nu depuis 2021 pour son « great reset ».

La French Amer­i­can Foun­da­tion (FAF) dont nous avons déjà beau­coup par­lé et qui depuis près de 50 ans œuvre à un noy­au­tage sys­té­ma­tique de la haute fonc­tion publique et poli­tique française, des pou­voirs économiques et médi­a­tiques et dont les Young Lead­ers sont pour la plu­part des alliés naturels du grand frère américain.

La France Chi­na Foun­da­tion (FCF) plus récent, pure­ment copiée sur le mod­èle de la FAF en 2013 et qui compte déjà quelques jolis pois­sons, Edouard Philippe ancien pre­mier min­istre, Lau­rent Guedj (PS), l’eurodéputé LR Arnaud Dan­jean ou Sibyle Veil PDG de Radio France.

Remar­quons qu’aucun club d’influence ne se trou­ve du côté russe, illus­trant la faib­lesse du soft pow­er de Moscou.

Télécharg­er le fichi­er (for­mat .xlsx)

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés