Olivier Schrameck répond aux salariés de LCI

Télécharger en PDF


Olivier Schrameck répond à la lettre ouverte… par mediaslemag

Il y a un mois et demi, le CSA décidait de ne pas faire passer LCI sur la TNT gratuite. Pour TF1, cette décision signifie la mort annoncée de sa chaîne d’information en continu, que le groupe a donc décidé de fermer, le 31 décembre prochain.

Dans une lettre ouverte au patron du CSA, les salariés de LCI se sont récemment plaints de la décision du Conseil et de son pouvoir de vie et de mort. Invité de « Médias le mag » ce dimanche 7 septembre sur France 5, Olivier Schrameck a défendu sa décision.

« Le développement des six chaînes qui ont été créés en 2012 n’est pas même achevé aujourd’hui ! », a-t-il rappelé avant de s’interroger : « Faut-il compromettre ce que l’on vient de mettre en place ? » Et d’ajouter : « Le CSA a répondu à la lumière de la conjoncture économique qu’aujourd’hui ce n’était pas raisonnable, ni possible (…) Les indications économiques, financières et publicitaires sont tout à fait inquiétantes. Nous avons pris une décision dans un contexte donné. »

Pour autant, « si ce contexte venait à changer, bien entendu, une nouvelle demande serait examinée au vu de ces faits. Mais je doute tout de même que en quelques mois, cette situation que je viens de vous décrire, se transforme radicalement », a-t-il confié.