Accueil | Actualités | Médias | LCI va-t-elle disparaître d’ici la fin de l’année ?
Pub­lié le 7 septembre 2014 | Éti­quettes : , , ,

LCI va-t-elle disparaître d’ici la fin de l’année ?

Si l'on en croit les informations de Jeanmarcmorandini.com, TF1 aurait décidé de fermer LCI le 31 décembre prochain.

Selon le site, une assemblée générale extraordinaire s'est tenue ce mercredi à la demande du personnel. À l'issue de celle-ci, « la direction de TF1 a confirmé la fermeture de LCI et la mise en place d'un plan social ». Seul un « News factory » (pour fournir du contenu au site internet et ainsi conserver la marque) serait maintenu, employant une vingtaine de salariés.

Dans la foulée TF1 a tenu à démentir formellement l'information. « Aucune décision n'a été prise pour le moment », explique la chaîne qui poursuit : « Il est vrai qu'un groupe de travail réfléchit actuellement sur l'avenir de LCI, pour qu'il soit le meilleur possible. Aucune solution n'est écartée, cela va de la fermeture de la chaîne à une nouvelle formule de LCI. Mais nous l'affirmons, aucune décision n'a été prise pour le moment. Les conclusions seront rendues rapidement, certainement dans les prochains jours. Dès que la décision sera prise, elle sera avant tout présentée aux partenaires sociaux avant d'être rendue publique. »

Sûre de sa source, la rédaction de Jeanmarcmorandini.com maintient « la véracité de la réunion d'hier à LCI et (ses) informations ».

Quoi qu'il en soit, les salariés de la chaîne d'information en continu ont une dent contre le CSA. Dans une lettre ouverte à son président, Oliver Schrameck, ils déplorent la décision du conseil de ne pas avoir fait passer leur chaîne sur la TNT gratuite.

Ces derniers se disent « atterrés par l’avenir qui se profile pour notre chaîne », dénoncent une « décision incompréhensible » et regrettent un « gâchis pour la chaîne ». « La France est devenue un pays où une autorité administrative indépendante peut décider de la vie ou de la mort d’un organe de presse. En êtes-vous fier ? », interrogent froidement les salariés.

Et d'ajouter : « Quand le jour de la publication de votre décision, le compte officiel du CSA sur Twitter retweete "Le CSA a gagné ! (...)". En êtes vous fier ? » Désormais, ils demandent « un entretien avec les membres du CSA ».

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

34% récolté
Nous avons récolté 682€ sur 2.000€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Téléchargez l’application

L'Ojim sur iTunes Store